VSP : Pourquoi rencontrent-elles autant de succès ?

Au cours des dernières années, les voitures sans permis (VSP) n’ont cessé de gagner en popularité. En 2019, rien que chez Ligier, le leader européen de la VSP, 14 500 véhicules ont pu trouver preneur. Qu’est-ce qui explique l’engouement pour ce type de véhicules ? Tout de suite les réponses.

Pour ceux qui sont dans l’incapacité de passer leur permis de conduire ou pour ceux qui se sont vu retirer ce précieux document, les voitures sans permis peuvent être la solution. Même chose pour les parents dont les enfants n’ont que 16 ans et qui souhaitent leur offrir une voiture. En effet, les VSP ont de nombreux avantages. Elles sont petites et se garent facilement en ville, elles ne consomment pas beaucoup et contrairement aux deux roues, elles sont nettement plus sécuritaires. C’est pour toutes ces raisons qu’aujourd’hui, de plus en plus de gens se tournent vers elles.

Les VSP, qu’est-ce que c’est exactement ?

Pour rappel, les VSP (voitures sans permis) sont des mini-voitures. Elles carburent généralement au diesel, mais aujourd’hui l’on en retrouve également avec des moteurs électriques. Dans tous les cas, la puissance de leur moteur n’excède jamais les 6 kW. Ainsi, leur vitesse maximale est limitée à 45 km/h. Les VSP ne disposent que deux places et le plus souvent, leur carrosserie est faite de fibres légères. Elles se caractérisent également par le fait qu’elles ne peuvent être équipées que d’une boite de vitesse automatique. Comme les voitures normales, les VSP sont déclinées sous plusieurs formes (berline, cabriolets et même camionnettes…).

De nos jours, plusieurs marques proposent des VSP. L’une des plus connues est Ligier. Chez ce constructeur français, vous trouverez aisément un véhicule sans permis, adapté aussi bien à votre budget qu’à vos besoins. Si vous le souhaitez, vous pourrez même en louer un. Attention toutefois, car même si elles sont appelées « voitures sans permis », pour pouvoir en conduire une, dans certains cas, il vous faudra tout de même un permis AM. En fait, seules les personnes qui sont nées avant le 15 février 1961 peuvent se passer de permis pour conduire des VSP, aussi connu sous le nom de quadricycles légers. Si vous êtes né après le 1er janvier 1988, un permis AM vous sera nécessaire. Rassurez-vous ! Vous pourrez obtenir ce permis après une formation de 8 heures en auto-école.

À noter qu’aujourd’hui, il est possible de conduire des quadricycles légers à partir de 14 ans !

Qu’en est-il de l’assurance ?

Comme pour tous les véhicules à moteur, la loi française impose que les quadricycles légers soient assurés. Lorsque vous en achèterez un, n’oubliez donc pas de souscrire une assurance auto. La garantie responsabilité civile est la garantie minimale que vous devrez souscrire pour pouvoir rouler en toute légalité avec votre véhicule. Et bonne nouvelle : pour votre VSP, les tarifs seront moins élevés que pour une voiture classique. Il faut néanmoins savoir que le montant de la prime pourra différer d’un assureur à l’autre, notamment en fonction de votre âge. Pour trouver une assurance au meilleur prix, songez ainsi à faire jouer la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.