Téléphone au volant : une suspension du permis à la clé

Comme nous le savons, si nous nous faisons prendre entrain de téléphoner au volant, c’est 135 euros d’amende et un retrait de trois points sur notre permis de conduire. Mais saviez-vous que si en plus nous avons commis une autre infraction, par exemple, un excès de vitesse, notre permis pouvait être retiré ? Eh oui, depuis mai dernier, les sanctions pour l’utilisation d’un téléphone au volant se sont durcies.

Ce qui a changé

En fait, au mois de mai, une nouvelle disposition réglementaire est venue durcir le régime de contravention de l’utilisation du téléphone au volant. Ainsi, aujourd’hui, notre permis de conduire pourra désormais être retenu par les forces de l’ordre si jamais, celles-ci constatent que nous avons commis une infraction, alors même nous étions entrain de téléphoner au volant. A noter alors qu’elles pourront retenir notre permis sur le champ et à titre conservatoire pendant 72 heures. Un délai où, bien évidemment, nous aurons l’interdiction formelle d’utiliser notre véhicule.

Par la suite, c’est le préfet qui décidera de notre sort. Effectivement, dans ce cas, celui-ci est désormais autorisé à prendre un arrêté de suspension de notre permis. La suspension pourra alors durer six mois maximum. Attention : dans le cas d’un accident survenu à cause de l’usage d’un téléphone au volant et ayant occasionné des blessures à autrui, la durée de la suspension pourra aller jusqu’à un an. En outre, à l’issue de cette dernière, sachez que nous devrons nous soumettre à une visite médicale. Le but sera de contrôler notre aptitude à reprendre la conduite.

>> A LIRE: Suspension ou annulation de votre permis de conduire : le test psychotechnique pour le repasser ou le récupérer

Vous vous demandez quelles sont les infractions qui, cumulées à l’usage du téléphone au volant pourront entraîner une suspension de notre permis ? Eh bien, les voici :  

Les infractions routières concernées

  • Non-respect des règles de conduite. (Non-respect de l’obligation de circuler sur le bord droit de la chaussée, non utilisation du clignotant.)
  • Non-respect des distances de sécurité
  • Franchissement/chevauchement des lignes continues et des lignes délimitant les bandes d’arrêt d’urgence
  • Non-respect des feux de signalisation (rouge et jaune)
  • Non-respect des règles de dépassement
  • Non-respect de la signalisation imposant l’arrêt ou le céder le passage
  • Non-respect de la priorité de passage à l’égard des piétons
  • Non-respect des vitesses.

Pour en savoir plus la réglementation du téléphone au volant, rendez-vous ici. Et si vous souhaitez donner votre avis concernant ces sanctions, n’hésitez pas à le faire en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.