Circulation Interfile à moto : retour sur les raisons de l’interdiction

Comme vous le savez, les autorités ont interdit la Circulation Interfile à moto (CIF). Vous vous demandez toujours pourquoi ? Dans ce cas, aujourd’hui, revenons sur les raisons ayant mené à cette interdiction.

Circulation Interfile à moto : les statistiques sont contre elle

Pour rappel, la Circulation Interfile à moto, était tolérée depuis 2016 dans 11 départements de France. Cette tolérance avait été appliquée dans le cadre d’une expérimentation. Celle-ci visait alors à déterminer les conséquences de cette pratique sur la circulation.

Malheureusement, à la suite de ce test, les résultats se sont avérés consternants. Pour cause, sur les routes où la CIF avait été autorisée, l’accidentalité des deux roues avait augmenté de 12%. Concrètement, la circulation Interfile avait causé 16 cas d’accidents mortels.

C’est donc à cause de ces chiffres jugés trop élevés qu’il a été décidé d’interdire la CIF. La décision a aussi été prise sachant que le risque d’accident pour les deux roues motorisées était déjà 22 fois plus élevé que celui des véhicules légers. Par ailleurs, les autorités ont également considéré un autre facteur à savoir : la baisse de 10% de l’accidentalité constatée sur les routes où la CIF avait été interdite.

Des règles mieux pensées pour une nouvelle expérimentation

À noter que selon Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la Sécurité Routière, une nouvelle expérimentation devrait être lancée prochainement. L’objectif serait alors d’autoriser une Circulation Interfile à moto en toute sécurité. Pour rendre cela possible, cette future expérimentation se fera avec des règles plus adaptées.

Rappelons que lorsque la CIF était tolérée, celle-ci était soumise à des conditions. Elle ne pouvait se faire que dans une circulation très dense et entre les deux files les plus à gauche. Par ailleurs, il fallait respecter une limitation de vitesse à 50km/h.

Aujourd’hui, n’oubliez donc pas que la Circulation Interfile à moto est désormais une infraction. Elle pourra vous coûter une amende de 135€ plus un retrait de trois points sur votre permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.