Attention, ouverture du capot!

Cela peut paraître anodin, mais à chaque fois que l’on ouvre le capôt, il existe un double risque:

  • La personne qui ouvre le capôt peut se blesser
  • Les pièces du moteur peuvent être endommagées par mégarde

Voici donc une liste de précautions d’usage à respecter en cas de panne.

En prévision de l’ouverture du capôt

Parfois le dépannage est nécessaire en bord de route. Dans ce cas-là, il est nécessaire de:

  • porter un gilet réfléchissant – si vous n’en avez pas, portez quelquechose de voyant. Mais sachez que son port est obligatoire depuis 2008.
  • poser un triangle en amont du véhicule pour avertir les autres automobilistes qu’il y a un véhicule immobilisé

Le moteur doit évidemment être éteint avant toute intervention, en tout cas avant de commencer – on peut toujours le rallumer ensuite.

Un extincteur est recommandé à portée de main, et l’usage des gants est plus que conseillé – des pièces du moteur sont peut-être encore chaudes.

Ouvrons le capôt

Vérifiez que tout est froid – pas besoin de toucher le moteur, un moteur chaud ça se ressent immédiatement.

Si c’est bon, débranchez la borne négative de la batterie de votre voiture.

Le capot est ouvert! Go!

Jetez un coup d’oeil et localisez toutes les pièces importantes. D’une voiture à l’autre les pièces changent d’endroit et de forme, donc faites attention. Par exemple certaines cosses de batterie sont cachées à la vue selon les modèles de voiture.

Assurez-vous que le capot est bien bloqué en position ouverte et c’est parti! Bonne chance pour votre dépannage!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.