L’éclairage automobile : fonction, constituants et types d’éclairage.

L’éclairage automobile est un aspect essentiel du système électrique d’une voiture et fait l’objet d’une règlementation spécifique. Le code de la route stipule clairement les restrictions et obligations applicables à l’éclairage des véhicules, notamment en ses articles R.313-1 et suivants. Que faut-il savoir de la fonction de l’éclairage automobile, des divers constituants et des types d’éclairage disponibles ? Nous passons en revue tous ces détails dans cet article.

Fonction de l’éclairage automobile

Une bonne vision est indispensable pour circuler en voiture. Ainsi la nuit, ou lorsque la lumière du jour n’est pas suffisante, tout conducteur doit faire recours à l’éclairage automobile pour avoir une vue dégagée de la route, ainsi que pour se signaler aux autres usagers de la route. Dès lors, on peut en déduire que l’éclairage automobile remplit deux fonctions essentielles : éclairer la route lors de la conduite de nuit ou lorsque la lumière du jour est insuffisante et la signalisation aux autres usagers de la route.

En effet, l’éclairage automobile est constitué de plusieurs feux qui permettent non seulement d’avoir une bonne vision, mais aussi d’envoyer divers messages aux autres conducteurs, notamment pour signaler sa position, ses intentions, son sens de déplacement, son freinage, une panne éventuelle ou un quelconque autre problème, etc. Ces fonctions sont essentielles aussi bien pour la sécurité du conducteur que pour celle des autres usagers de la route. Car, de nombreux accidents chaque année sont étroitement liés à l’éclairage automobile et aux signalisations.

En matière d’éclairage automobile, on compte divers feux dont les principaux sont entre autres :

  • Les feux de route ;
  • Les feux de croisement ;
  • Les feux de brouillard ;
  • Les feux de position ;
  • Les feux de recul ;
  • Les feux de jour ;
  • Les feux clignotants ;
  • Les feux de détresse ;
  • Les feux d’angle ;
  • Les feux de gabarit.

Règlementation de l’éclairage automobile

En France, ce sont les articles R.313-1 à R.313-35 du Code de la route, ainsi que les décrets et arrêtés pris pour leur application, qui régisse l’éclairage automobile. Ces dispositions concernent les feux situés à l’avant du véhicule, à l’arrière, en position latérale et autre.

À l’avant du véhicule

Tout véhicule à moteur doit être équipé à l’avant de deux ou quatre feux de route émettant vers l’avant une lumière jaune ou blanche. Celle-ci doit permettre d’éclairer efficacement la route de nuit, par temps clair, sur une distance minimale de 100 mètres (R.313-2). Les Ampoules LED haut de gamme pour voiture permettent d’éclairer la route sur une distance allant jusqu’à 300 mètres, en générant jusqu’à 200 % de luminosité supplémentaire, relativement aux ampoules classiques. C’est donc la garantie d’une bonne visibilité dans toutes les conditions météorologiques.

Par ailleurs, la règlementation fait aussi état de deux feux de croisement (R.313-3) éclairant sur une distance de 30 mètres au minimum, de deux feux de position (R.313-4) visibles à 150 mètres au minimum et d’un usage facultatif de deux feux de brouillard (R.313-8) émettant une lumière jaune ou blanche.

Toujours à l’avant, il faut obligatoirement des feux indicateurs de direction (R.313-14) pour tout véhicule ou remorque dont le PTAC > à 0,5 t. Il est question en l’occurrence de feux à lumière clignotante et non éblouissante orangée. Pour le même type de véhicule, il est aussi fait obligation d’un signal de détresse (R.313-17), tandis que les Catadioptres sont facultatifs.

À l’arrière du véhicule

À l’arrière de toute voiture, il faut deux feux de position émettant une lumière rouge non éblouissante et visible à 150 mètres (R.313-5). En plus de cela, tout véhicule dont le PTAC > à 0,5 t doit être équipé à l’arrière de deux ou trois feux-stops émettant une lumière rouge, notamment supérieure à ceux des feux de position (R.313-7). Aussi, pour tout véhicule en circulation depuis le 1er Octobre 1990, il faudra obligatoirement un ou deux feux de brouillard à l’arrière, émettant une lumière rouge.

En outre, l’article R.313-12 du Code de la route fait mention de l’éclairage de plaque arrière. Il faut à cet effet installer une ampoule qui permette la lecture de la plaque minéralogique à une distance de 20 m la nuit et par temps clair. Les feux indicateurs de direction à l’arrière sont par contre imposés par l’article R.313-14 pour tout véhicule dont le PTAC > à 0,5 t. À cette liste s’ajoutent le signal de détresse (R.313-17) et 2 catadioptres non triangulaires et de couleur rouge (R.313-18), tandis que les feux de marche arrière sont facultatifs (R.313-15).

Éclairage latéral et autre

Dans cette catégorie, on distingue principalement les feux de position latéraux (R.313-6) ainsi que des Catadioptres (R.313-19) pour tout véhicule ayant plus de six mètres de long. Notons que les Catadioptres sont facultatifs en position latérale pour les autres véhicules à moteur. Toujours en position latérale, les feux de stationnement sont purement facultatifs selon l’article R.313-11 du Code de la route.

Enfin, les véhicules d’une largeur > à 2,1 m doivent avoir des feux d’encombrement. Selon l’article R.313-10 du Code de la route, il en faudrait deux visibles de l’avant (blancs non éblouissants) et deux visibles de l’arrière (couleur rouge), le plus près possible des extrémités de la largeur hors tout du véhicule.

En matière d’éclairage automobile, l’Eclairage LED Next-Tech est clairement plébiscité par les Français, en raison de sa grande qualité. Qu’il s’agisse de feux de route, de croisement ou de brouillard, cet éclairage vous procure un confort inégalé sur la route ainsi qu’une parfaite sécurité.

Les différents types d’éclairage (lampes)

Sur le marché, il existe différentes sortes de lampes qui peuvent servir pour l’éclairage de votre véhicule. Parmi les plus populaires, on distingue les lampes halogènes, les ampoules Xénon, les phares LED que vous trouverez notamment sur cette boutique en ligne d’éclairage automobile, les phares laser et les phares OLED.

Les lampes halogènes

Les lampes halogènes sont nettement les plus répandues. En effet, il s’agit du plus vieux modèle fonctionnant notamment à base d’un filament métallique qui chauffe pour créer une source lumineuse. Elles ont une portée de 100 à 150 mètres en moyenne pour une durée de vie pouvant s’étendre à plus de 1000 heures. En dehors de ce fait très intéressant, il faut préciser que ces lampes s’adaptent à tout type de véhicule et sont vendues à un prix relativement attractif.

Néanmoins, la forte consommation d’énergie et la fragilité des lampes halogènes qui peuvent se détériorer en raison d’éléments extérieurs, sont quelques limites à relever.

Les lampes à décharge (Xénon)

Constituées d’une ampoule de quartz, les lampes Xénon ne comportent pas de filament. En cela, elles diffèrent des lames halogènes, car elles créent la lumière à partir de deux électrodes situées dans une ampoule contenant du Xénon, des sels métalliques ainsi que des halogénures. Ces ampoules sont sur le marché depuis plus de 30 ans et sont plutôt bien appréciées, entre autres en raison de leur puissance, leur longévité, mais aussi en raison de cette couleur blanche tirant sur le bleutée très esthétique et du faisceau lumineux très net qui en résulte.

Les phares Xénon ont une portée en feux de route d’environ 220 mètres, mais doivent être bien réglés pour ne pas éblouir les autres conducteurs. Il faut aussi noter au titre des désavantages que ce sont des lampes relativement chères, car le gaz Xénon est un gaz plutôt rare.

Les lampes LED

Les phares LED (light-emitting diod) ou DEL (diode électroluminescente) comptent parmi les plus performantes du marché. En effet, elles sont plutôt récentes sur le marché de l’automobile pour un système d’éclairage moderne et à la pointe du progrès. Ces lampes sont encore plus puissantes que les lampes Xénon, pouvant éclairer jusqu’à 300 mètres, mais en même temps beaucoup plus douces et plus agréables pour les yeux. Elles ont donc été très vite adoptées sur le marché, car en plus elles ne consomment que très peu d’énergie, relativement aux ampoules Xénon.

Néanmoins, il faut reconnaître que les phares LED coûtent encore cher, par rapport aux autres modèles. Aussi, les LED ont tendance à chauffer lorsqu’elles sont en marche et on peut craindre le fait qu’elles puissent enflammer d’autres éléments lorsqu’utilisées sur une longue durée.

Les phares Laser

Mieux que les LED, les phares Laser peuvent éclairer sur plus de 600 mètres, car il s’agit d’une technologie encore plus récente sur le marché de l’automobile. On les retrouve notamment sur certains modèles de voitures parmi les plus récents, comme la Audi R8 LMX ou encore la BMW i8.

Avec un éclairage ultra précis, puissant, et une fonction anti-éblouissement, les phares Laser ne semblent pas avoir d’inconvénients, si ce n’est le prix très peu accessible. En effet, ils sont estimés à environ 10 000 €.

Les phares OLED

C’est la plus récente technologie en matière d’éclairage automobile. Les lampes OLED (Diode Electroluminescente Organique) ont le même fonctionnement que les LED, mais contrairement à celles-ci, il est plutôt question de diodes faites de matières semi-conductrices organiques en couches superposées. Aussi, les OLED offrent davantage de possibilités au niveau du design, des formes et des couleurs.

Par ailleurs, cette nouvelle technologie est plus économe que la technologie LED et a l’avantage de produire une lumière plus homogène et un peu moins intense. De plus et contrairement aux LED, les lampes OLED sont conçues pour résister aux fortes températures qui se dégagent lors de leur fonctionnement, pour une utilisation nettement plus longue.

Toutefois, avec une intensité plus faible que les LED, elles ne semblent pas être adaptées aux feux avant. En revanche, on peut les envisager comme BMW en éclairage arrière. Il faut dire que les OLED seraient parfaites pour l’intérieur de la voiture, les feux de signalisation, les feux arrière ou pour être utilisées en complément de lampes LED.

Trouver son éclairage automobile

Comme vous avez pu le constater, il existe une diversité d’option pour l’éclairage automobile, quelle que soit la marque de votre voiture. Vous devrez choisir notamment en fonction de votre budget et du type de voiture que vous avez. Pour passer commande, vous pouvez grandement vous faciliter la vie en optant pour les boutiques spécialisées en ligne. À défaut, vous pouvez toujours vous adresser à votre concessionnaire ou visiter certains magasins physiques.

Un bon éclairage automobile en plus d’être une obligation légale assure votre sécurité et celle des autres usagers de la route. Accordez donc un soin particulier à la sélection de vos lampes et ne tardez pas à les remplacer dès qu’elles sont défaillantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.