Faire de la moto sur circuit : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Si vous souhaitez ressentir un sentiment de liberté, rouler à des vitesses grisantes, ou encore repousser vos limites, alors, croyez-nous, il n’y a rien de mieux que de faire de la moto sur circuit. Vous souhaitez tenter l’expérience ? Dans ce cas, avant de vous lancer, prenez le temps de lire cet article. Vous y découvrirez quelques conseils. De quoi vous permettre de mieux appréhender cette aventure.

Les prérequis administratifs pour faire de la moto sur circuit 

Le permis moto

Avant tout, sachez que pour pouvoir faire de la sur circuit, il faut que vous soyez détenteur d’un  permis A. Vous n’en avez pas ? Dans ce cas, nous vous conseillons de vous adresser à la FFM. Après vous avoir fait passer un examen, elle pourra vous délivrer un Certificat d’Aptitude au Sport Motocycliste (CASM). Grâce à ce document vous pourrez faire de la moto sur circuit sans permis. Attention toutefois : un CASM ne sera valable que sur circuit. Avec ce certificat, vous ne pourrez pas rouler sur route avec votre moto.

L’assurance de Responsabilité Civile

Pour faire de la moto sur circuit, en plus du permis, il faudra également que vous disposiez d’une assurance Responsabilité Civile. Elle sera nécessaire afin que vous puissiez être couvert en cas de préjudice corporel causé à une tierce personne sur la piste. Avant de souscrire cette assurance, nous vous conseillons toutefois de bien vous renseigner auprès des organisateurs de la journée de roulage. Effectivement, parfois, ceux-ci peuvent l’inclure dans le prix de la journée. Si ce n’est pas le cas, le mieux sera que vous souscriviez une assurance Responsabilité Civile à la journée. Pour ce faire, adressez-vous tout simplement à votre assureur habituel.

>> A LIRE : Assurance moto et scooter : les garanties facultatives

L’assurance Individuelle Accident

Si vous le souhaitez, vous pouvez également souscrire une assurance Individuelle Accident. Ainsi, vous pourrez être indemnisé au cas où vous subiriez des dommages corporels en cas d’accident sur le circuit. A noter que pour souscrire cette assurance, au lieu de vous adresser à votre assureur, vous pouvez vous tourner vers la FFM. En effet, elle pourra également vous proposer un « pass circuit ». Celui-ci pourra alors comprendre une assurance Individuelle Accident et une assurance Responsabilité Civile, ou simplement l’une des deux. Dans tous les cas, retenez donc qu’avant de pouvoir faire de la moto sur circuit, il faudra que vous présentiez vos justificatifs d’assurance. Il faudra également que vous vous munissiez de votre permis moto ou de votre CASM, sans oublier bien sûr, la carte grise de votre moto.

L’équipement obligatoire pour faire de la moto sur circuit

Pour ce qui est de l’équipement, pour votre sécurité, sachez qu’il faudra absolument que vous portiez une combinaison en cuir. Si vous n’en avez pas, un blouson et un pantalon en cuir pourront faire l’affaire. Vous aurez également besoin de gants moto racing à manchettes longues, dotés de renforts au niveau des paumes et des phalanges, et qui pourront être resserrés au niveau des poignets. Des bottes seront en outre nécessaires afin de protéger vos chevilles et vos tibias. Bien sûr, un casque sera indispensable. A noter alors que celui-ci devra être homologué CE. Il devra par ailleurs être en bon état et être doté d’une fermeture en double D.

Toujours pour une sécurité optimale, n’oubliez pas la fameuse dorsale à bretelles. Elle devra pour sa part être homologuée CE de niveau 2… Vous comptez faire comme les pros et tenter de poser le genou à terre dans les virages ? Dans cas, ajoutez à votre équipement des Sliders genoux. Attention, sachez qu’aujourd’hui, faire de la moto sur circuit est très encadré. Pour éviter que l’accès à la piste ne vous soit refusé, veillez donc toujours à ce que votre équipent soit complet et surtout en bon état.

Transportez votre moto jusqu’au circuit

Petit conseil pour terminer : Pour vous rendre au circuit, à moins que celui-ci soit situé juste à côté de chez vous, transporter toujours votre moto. Evitez d’y aller avec surtout si le circuit se trouver à des kilomètres de chez vous. Effectivement, y aller avec votre moto risque fort de vous fatiguer, ce qui pourrait alors impacter sur vos performances une fois sur la piste. De plus, en cas de panne sur circuit, vous ne pourrez rentrer à moto. Pour éviter les désagréments, le mieux sera donc de toujours transporter ou remorquer votre moto. De cette manière, vous pourrez également apporter avec vous plus de choses comme par exemple, des outils, d’autres pneus, ou encore de l’essence en plus…  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.