5 réponses sur l’enlèvement d’épave de voiture

Un enlèvement d’épave de voiture est nécessaire lorsqu’un véhicule est hors d’usage, non réparable est immobilisé. Comment cela fonctionne-t-il ? Quel est son coût ? À qui s’adresser pour l’effectuer ? Quels types de véhicules sont concernés ? Est-ce obligatoire ? Faisons le point.

Enlèvement d’épave de voiture, comment ça marche ?

Aujourd’hui, sur la toile, vous pourrez retrouver de nombreux épavistes professionnels qui vous proposeront divers services d’enlèvement d’épaves afin de vous faciliter la tâche. Une fois sur le site de ce spécialiste, vous n’aurez que quelques étapes à suivre pour pouvoir faire enlever votre épave. Vous devrez estimer le coût de cette dernière et prendre rendez-vous avec une casse automobile agréée. Il vous suffira ensuite d’attendre le jour convenu afin que l’on vienne vous débarrasser de votre vieille voiture hors d’usage.

Pour ce qui est de la paperasse, rassurez-vous. Pour un enlèvement d’épave de voiture, vous aurez uniquement besoin de la carte grise du véhicule, d’un certificat de non-gage et d’un certificat de cession. Une copie de votre carte d’identité pourra également vous être demandée. Si vous n’avez plus la carte grise du véhicule, celle-ci pourra être remplacée par une déclaration de perte ou de vol dûment visée par les autorités de police, la mairie ou la préfecture. Au cas où elle aurait été remise en préfecture, suite à une procédure par exemple, l’avis de retrait ou de remise qui vous a été délivré pourra la remplacer.

Si la carte grise du véhicule n’est pas à votre nom, il suffira que vous fournissiez une copie de l’acte de cession ayant été établi entre vous et le titulaire inscrit sur la carte grise. Vous devrez également joindre la carte grise originale non mutée ainsi qu’une copie de la facture d’achat du véhicule à ce document.

À noter que si le véhicule dont vous souhaitez vous débarrasser peut encore rouler, vous pourrez choisir de le déposer vous-même à la casse avec laquelle vous aurez été mis en relation. Dans ce cas, vous pourriez recevoir un bonus (30 euros dans certains centres agréés). Le cas échéant, un véhicule vous sera envoyé afin de récupérer votre VHU. Le jour de l’enlèvement (ou du dépôt à la casse) vous recevrez la somme correspondante au prix de rachat effectif de votre véhicule. Il s’agira du montant qui vous aura été communiqué le jour de la validation de votre demande de mise en relation avec la casse.

enlèvement d'épave de voiture

Combien coûte un enlèvement d’épave de voiture ?

Faire enlever une épave par un épaviste professionnel peut être gratuit. Vous n’aurez en effet rien à payer si la distance entre le lieu où se trouve votre épave et la casse est inférieure ou égale à 15 km. Pour une distance comprise entre 15 et 30 km, l’enlèvement vous sera facturé 80 euros TTC. Pour une distance de plus de 30km, l’opération se fera sur devis.

Dans le cas d’un enlèvement payant, les tarifs pourront varier en fonction des professionnels choisis. Ils seront également plus élevés si l’épave se trouve par exemple dans un endroit difficile d’accès. Toutefois, en règle générale, l’enlèvement doit toujours pouvoir se faire gratuitement étant donné que, de nos jours, les centres VHU sont de plus en plus nombreux.

Notez que si l’enlèvement est payant, son prix sera tout simplement du prix de rachat de votre voiture. De plus, n’oubliez pas que si vous décidez de mettre votre véhicule à la casse aujourd’hui, vous pourrez bénéficier de la fameuse prime à la conversion. Pour rappel, cette aide de l’État est accessible à tous. Elle pourra vous permettre de recevoir 1 000 à 5 000 euros pour l’achat d’un nouveau véhicule.

À qui s’adresser pour faire enlever une épave ?

Pour faire enlever une épave, contactez toujours un épaviste professionnel. En faisant cela, vous serez sûr que votre épave se retrouvera entre les mains des équipes d’une casse automobile agréée. Cela est important, car une épave doit toujours être détruite puis recyclée en suivant des règles très strictes. Il est donc essentiel de ne pas la confier à n’importe qui. Dans un centre VHU agrée, avant la destruction et le recyclage du véhicule, celui-ci sera dépollué, conformément aux normes en vigueur. Il s’agit surtout d’une question de sécurité et de réduction des risques pour l’environnement et la santé.

Enlèvement d’épave : quels types de véhicules sont concernés ?

Pour tout véhicule considéré comme VHU (véhicule hors d’usage), vous pourrez demander un enlèvement d’épave. Pour rappel, un VHU est un véhicule qui ne peut plus être mis en circulation. Il peut s’agir d’un véhicule accidenté, victime d’un incendie, ou d’une panne de moteur irréparable. En d’autres termes, un VHU est un véhicule qui n’est plus d’aucune utilité pour son propriétaire. Il est donc voué à être détruit. Étant devenu une épave, il pourrait en effet constituer un danger, aussi bien pour son propriétaire que pour l’environnement. Et pour cause, un VHU peut contenir certains éléments toxiques classés dans la catégorie des déchets dangereux (décret 2002-250 du 18 avril 2002).

Si vous avez un camping-car, une voiture particulière, une camionnette, ou même un deux roues hors d’usage, n’hésitez donc pas à faire appel à un professionnel de l’enlèvement d’épave. Toutefois, lorsque vous prendrez contact avec un épaviste, assurez-vous que le type de véhicule que vous possédez soit pris en charge par ce dernier. Certains peuvent en effet ne pas prendre en charge les deux roues, les caravanes ou les poids lourds, par exemple. Cependant, ne vous inquiétez pas. Pour ces types de véhicules, en vous rendant sur la toile, vous pourrez facilement trouver des épavistes spécialisés selon le type de véhicule que vous possédez.

quels véhicules sont concernés pour l'enlèvement d'épave

Faire enlever une épave, est-ce obligatoire ?

Si vous avez une épave en votre possession, vous devrez procéder à son enlèvement sous peine de lourdes sanctions. L’enlèvement d’épave de voiture est en effet une obligation légale régie par le Code de l’environnement. La remise de l’épave à un épaviste non agréé est passible de sanctions, vous pourriez en effet risquer jusqu’à 75 000 euros et 2 ans d’emprisonnement.

Vous pouvez lire également : location de voiture : comment choisir entre LLD et LOA ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.