Reprogrammation éthanol : tout ce que vous devez savoir à ce sujet

Pour pouvoir faire en sorte que votre véhicule roule à l’éthanol, plusieurs solutions s’offrent à vous. Parmi ces dernières, figure notamment le fait de procéder à une reprogrammation éthanol. Vous vous demandez si cette solution est légale ? Vous souhaitez savoir si elle peut réellement vous permettre de faire des économies en carburant ? On vous répond…

Une reprogrammation éthanol : qu’est-ce que c’est ?

Avant tout, sachez qu’une reprogrammation éthanol est une opération que vous pouvez rapidement faire faire par des professionnels. Si vous souhaitez en effectuer une sur votre véhicule, rendez-vous par exemple sur technosport.fr pour demander un devis… Si votre voiture a été produite à partir de 2006 elle pourra être reprogrammée sans problème pour fonctionner à l’éthanol.

N’ayez aucune crainte ! Si vous acceptez que des professionnels effectuent une reprogrammation éthanol sur votre véhicule, ils ne toucheront qu’à votre calculateur. Ils s’y connecteront via la prise de diagnostic de votre auto et réaliseront un diagnostic pour commencer. Cela leur permettra de détecter et de remédier, dans un premier temps, à toute panne qui pourrait compromettre leur l’intervention. Si tout va bien, ils entreront ensuite des données personnalisées dans votre calculateur. Ils y changeront notamment les données relatives au rapport air-carburant afin que celui-ci puisse à l’avenir tenir compte des particularités de votre nouveau carburant. Après cela, ils testeront votre auto soit au cours d’un essai routier ou en la faisant rouler sur un banc de puissance.

En gros, une reprogrammation éthanol consistera à modifier la cartographie de votre auto. Son but sera de permettre à votre calculateur de mieux gérer l’éthanol tout en évitant une surconsommation. Si vous le souhaitez, cette opération pourra même vous permettre de disposer d’une voiture plus économique, mais plus puissante.

S’agit-il d’une opération légale ?

Rappelons que selon l’article R321-16 « tout véhicule […] ayant subi des transformations notables est obligatoirement soumis à une nouvelle réception ». Pour sa part, l’article R322-8 stipule clairement que « toute transformation susceptible de modifier les caractéristiques indiquées sur le certificat d’immatriculation » est interdite. »

Au vu de ces textes de loi, une reprogrammation éthanol est donc, pour l’heure, illégale. Cependant, à ce jour, les risques restent très mesurés. Effectivement, une reprogrammation est quasi indétectable. Et même en cas d’accident responsable, rares sont les experts qui se mettent à contrôler les éventuelles modifications faites au niveau du calculateur de la voiture.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez procéder à une reprogrammation éthanol, avant de vous lancer, pensez à bien vous renseigner sur les lois en vigueur. D’ailleurs, sachez qu’avant de commencer cette opération, les professionnels du domaine vous demanderont toujours de signer une décharge. Celle-ci précisera la non-légalité de la reprogrammation.

Retenez toutefois que malgré son caractère illégal, la reprogrammation éthanol fait aujourd’hui partie des solutions les plus efficaces et les moins chères pour faire tourner une voiture à l’éthanol. En effet, contrairement à l’installation d’un boitier éthanol, elle ne requiert pas la modification de la carte grise de la voiture. En outre, le rendement obtenu peut être bien meilleur qu’avec boitier E85 (coûteux à l’achat et à la pose), le tout, avec une consommation plus basse.

Pour finir, n’oubliez pas qu’à la suite d’une reprogrammation, votre voiture pourra fonctionner aussi bien avec de l’éthanol que du sans-plomb 95 ou 98. Et si vous le souhaitez, vous pourrez toujours demander à des professionnels de supprimer votre nouvelle cartographie pour revenir à l’originale. Ils le feront en quelques minutes seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.