Prime à la conversion : Elle a été revue à la baisse

Pour remplacer votre voiture actuelle, vous envisagez d’acheter un véhicule Crit’air 1 ou Crit’air 2 ? Dans ce cas, sachez qu’à certaines conditions, vous aller pouvoir bénéficier de la fameuse prime à la conversion. Attention cependant : depuis le 3 août, cette dernière a évolué avec un nouveau dispositif.

Le montant de la prime à la conversion a baissé de moitié

Eh oui, les 200.000 primes à la conversion « exceptionnelles » prévues dans le cadre du plan de relance de la filière automobile ont toutes trouvé preneur. Ainsi, depuis le 3 août, cette aide financière de l’État au remplacement d’un ancien véhicule trop polluant par une voiture plus propre a évolué avec un nouveau dispositif. Aujourd’hui, si vous souhaitez acheter un véhicule Crit’air 1 ou Crit’air 2, sachez donc que vous pourrez bénéficier d’une prime à la conversion d’une valeur comprise entre 1.500 et 3.000 euros. Pour un véhicule hybride ou électrique, selon vos revenus, vous pourrez percevoir de 2.500 à 5.000 euros… Pour rappel, avec l’aide exceptionnelle mise en place jusqu’au 2 août 2020, l’on pouvait toucher jusqu’à 5.000 euros pour l’acquisition d’un véhicule propre, neuf ou d’occasion. En ce qui concernait les hybrides et électriques, l’on pouvait percevoir jusqu’à 7.000 euros.

De nouvelles conditions pour l’obtention de la prime

A noter qu’aujourd’hui, pour pouvoir bénéficier de cette aide, il faut désormais choisir un véhicule avec des émissions inférieures à 117g de CO2/km. En ce qui concerne l’achat ou la location longue durée d’une voiture (essence ou diesel), pour prétendre aux montants les plus hauts, afficher un revenu fiscal de référence (RFR) annuel inférieur à 13.489 euros/personne est maintenant requis. Vous avez un RFR supérieur à 13.489 euros ? Dans ce cas, vous ne pourrez profiter de l’aide que si vous achetez un véhicule électrique ou une hybride rechargeable…

Autre changements à retenir : Les ménages dans les cinq derniers déciles et les personnes morales ne sont plus éligibles à cette prime à la conversion pour les véhicules achetés classés en Crit’Air 1. Même chose pour ceux dans les cinq premiers déciles pour les véhicules achetés classés en Crit’Air 2 et immatriculés avant le 1er septembre 2019. En outre, à partir de maintenant, sachez que seuls les véhicules dont le prix total d’acquisition (location de batteries comprise) sera inférieur à 60.000 euros seront éligibles à cette aide. Malheureusement, certains modèles tels que la DS7 Crossback hybride de Citroën ou les Tesla ne seront donc plus concernés.

Vous souhaitez en savoir plus cette nouvelle version plus restrictive de la prime à la conversion ? Dans ce cas, vous pouvez consulter le décret paru au Journal Officiel du 2 août dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.