POG : un collectionneur pas comme les autres

Si l’on a l’habitude de voir des collectionneurs qui gardent leurs petits bijoux bien en sécurité dans leur « tour d’ivoire », POG,lui, préfère en faire profiter ses « copains ». Découvrez avec nous qui est réellement ce collectionneur au grand cœur.

crédit photo : https://www.instagram.com/pogforever/?hl=fr

Un petit résumé de sa vie « pré-POG »

En réalité, il s’appelle François Dequidt . Il s’est toujours considéré comme étant franco-belge pour avoir vécu 20 ans en France et 20 ans en Belgique. En 1999, il avait créé un studio d’animation. Avec ses 12 salariés, son travail consistait alors à réaliser des images de synthèse pour le domaine des jeux vidéo ou encore de la publicité. En 2014, son entreprise s’est tournée vers l’animation d’acteurs virtuels en images de synthèse à travers la capture de mouvements. Elle créa également des logiciels permettant d’effectuer des modélisations 3D à partir de photos des lieux et de simuler ainsi des mouvements de caméra virtuels. De ce qu’on sait, Sony aurait alors acheté cette technologie, mais cette information n’aura jamais été confirmée de source sûre…

En tout cas, à partir de 2017, François décida de laisser libre cours à sa passion et d’en faire sa principale activité. C’est donc après avoir tout plaqué et suite à la vente de son entreprise qu’il deviendra ce fameux youtubeur et facebookeur féru d’automobiles : POG.

POG et les voitures : un amour d’enfance

Eh oui, son amour pour les voitures ne date pas d’hier. De ce qu’il raconte, sa passion pour les automobiles aurait commencé lorsqu’il est monté pour la première fois dans une Ferrari F40. Celle-ci appartenait à un collectionneur qui avait décidé un beau jour de le faire monter côté passager pour l’emmener faire des tours sur un circuit. Ça a été le coup de foudre pour le petit François, alors âgé de 14 ans. C’est donc cet épisode qui a été pour lui le premier déclic qui l’amènera par la suite à s’intéresser de plus près au monde de l’automobile.

Il y aura ensuite l’histoire de la fameuse Peugeot 406 coupé. Tombé sous son charme au premier regard, il dut y réfléchir à deux fois avant de se décider à l’acheter. En effet, à l’époque ce petit bijou, signé Pininfarina, coutait encore trop cher pour lui. Mais peu de temps après, sa passion naissante le rattrapa et il finit par sauter le pas. Une folie ? Peut-être. Mais une folie qui en aura valu la peine, car s’il n’avait pas craqué à l’époque, aujourd’hui, il n’aurait pas eu de collection pour faire parler de lui.

Il faut dire que depuis, les folies se sont succédé pour notre collectionneur. Vous vous demandez à combien il en est dans sa collection ? Eh bien, lui-même ne le sait plus ! Cela peut paraître insensé et pourtant, c’est bien vrai. Il ne compte plus ses véhicules, mais ce qui est sûr, c’est qu’il ne pense pas arrêter d’en acheter de sitôt. D’ailleurs, sa fortune ayant été estimée à près de 100 millions d’euros en 2020, c’est sûr, des voitures, il pourra continuer à s’en offrir autant qu’il le souhaite.

POG : une passion à partager

À noter qu’avec 982.000 abonnés sur Youtube et presque autant sur Facebook et Instagram, POG partage sa passion pour l’automobile avec ses followers depuis 2017. À travers ses vlogs, il instaure sur les réseaux sociaux une relation qu’il considère comme amicale avec ses abonnés. Via ses partages, il a créé une vraie communauté où il ne fait pas que parler et s’exposer. Pour lui, il s’agit avant tout de réels échanges à travers les commentaires laissés sur ses contenus. Il aime discuter avec ses abonnés, qu’il considère comme des « copains ». Raison pour laquelle il laisse libre cours au dialogue sur les réseaux sociaux.

Se souciant toujours de l’avis de ses fans, on retrouve souvent sur ses publications des questions du genre « dois-je acheter ce modèle ? » ou encore « que pensez-vous de ce véhicule ? ». C’est certainement cette particularité qui a contribué à faire sa popularité. Pour lui, il ne sert à rien d’avoir en sa possession de vraies petites merveilles et de ne pas en faire profiter les autres. Le partage est ainsi au centre de sa vision, et c’est ce qui fait le plus sa satisfaction. Il va même jusqu’à passer les clés de ses voitures aux gens pour qu’ils puissent les essayer ! C’est dire qu’on a à faire ici à un influenceur vraiment à part.

Il collectionne et modifie également des voitures

À noter enfin qu’en plus de collectionner des voitures, POG aime également s’amuser à les modifier. Ainsi, dans sa collection, on a pu voir divers modèles personnalisés à l’instar de la POGini. Pour rappel, il s’agissait d’une Lamborghini Huracan qu’il avait décidé de transformer en tenant compte des avis de ses followers et nombreux amis. On peut aussi citer La POGtador, une Lamborghini Aventador qui avait été personnalisée, notamment au niveau de la corroierie, avec divers motifs d’animés. On se rappellera aussi de la RSPOG (Audi RS 6) ou encore de la SuperPOG (Ferrari 812 Superfast), bref, autant de véhicules devenus uniques en passant entre les mains de ce collectionneur, décidément pas comme les autres.

Un commentaire à propos de “POG : un collectionneur pas comme les autres

  1. Salut POG,

    Je viens de découvrir hier soir vos vidéos les plus insolite, incroyable, spectaculaire et grandioses… de voitures surprenantes à couper le souffle.

    J’aimerai savoir si il y a un concours pour gagner un cadeau ( iPhone, smartphone)…

    Je vous remercie pour ce que vous faite, grâce a vous on est au rêve et au cœur de l’automobile de sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.