Conversion au bioéthanol : le bilan économique et écologique

De nos jours, face à la pollution causée par les transports routiers, la conversion au bioéthanol est désormais considérée comme l’une des solutions idéales pour préserver la planète. En effet, au cours des dernières années, il a maintes fois été démontré que les biocarburants type E 85, présentaient de nombreux avantages, tant sur le plan économique qu’écologique. Mais devrions-nous pour autant nous convertir à ce genre de carburant ? Voyons ça sans plus attendre.

Aujourd’hui, l’on s’accorde de plus en plus à dire qu’utiliser un véhicule roulant au bioéthanol est l’une des meilleures alternatives pour les conducteurs soucieux de leurs dépenses et de l’environnement.

Effectivement, d’un point de vue économique, il a été prouvé que l’utilisation de ce type de carburant revenait beaucoup moins chère que celle de l’essence ou du diesel. Du point de vue environnemental, il a également été démontré que cela pouvait considérablement réduire les émissions de gaz polluants. Actuellement, il n’est donc plus étonnant de voir que davantage de conducteurs se mettent à installer un kit au bioéthanol sur leur véhicule. D’autant plus que l’État a fini par rendre leur installation légale.

Le bioéthanol E85 est-il vraiment plus économique ?

Fin 2019, il faut savoir qu’un litre de bioéthanol E85 coûtait en moyenne 0,68 euro contre 1,47 euro pour le diesel, 1,52 euro pour le SP95 et 1,59 euro pour le SP98. Si nous faisons le calcul, le résultat sera donc sans appel. Avec l’E85, nous pourrons effectivement diviser par deux nos dépenses en matière de carburant, ce qui devrait nous permettre de réaliser plus facilement des économies. Mais qu’en sera-t-il de l’amortissement ?

Selon les experts du domaine, le coût de l’installation d’un kit au bioéthanol pourrait être amorti en moins d’un an, et ce, même en considérant un prix de 70 centimes pour un litre d’E85. Dans le cas d’un eFlexFuel, cela pourrait même se faire en seulement 6 mois. À noter que ce calcul s’est fait en tenant compte d’une consommation de 6 litres aux cent et de 15 000 kilomètres parcourus à l’année. Jusque-là, le bioéthanol E85 semble donc avoir tout bon.

Est-il vraiment moins polluant ?

Certes, la consommation d’un véhicule carburant à l’E85 sera un peu plus élevée que celle d’un véhicule roulant à l’essence. Toutefois, pour ce qui est du bilan carbone, il semblerait qu’il n’y ait plus à débattre. En effet, il a été prouvé qu’avec l’E85, ce bilan pouvait être réduit de 70 %. Cela s’expliquerait notamment par le fait que la quantité de CO2 émise lors de son utilisation puisse être compensée par celle absorbée par les matières premières utilisées pour sa production. Effectivement, rappelons que pour obtenir l’éthanol, ce sont surtout des betteraves, du maïs ou encore du blé qui sont utilisés.

Normal donc qu’aujourd’hui, le bioéthanol soit considéré comme étant l’un des carburants classiques les plus respectueux de l’environnement.

Kit au bioéthanol : ce qu’il faut savoir à son sujet

Il faut dire que compte tenu des avantages que le bioéthanol pourrait nous offrir, il pourrait être des plus tentants d’aller tout de suite aller se procurer un kit de conversion. Cependant, avant de se lancer, il convient tout de même de connaître certaines choses essentielles concernant ce type de kit.

Rappelons ainsi qu’avant d’en acheter, certains points devront absolument être vérifiés au niveau du véhicule. Dans un premier temps, il faudra s’assurer que celui-ci soit bel et bien compatible. Effectivement, les moteurs diesel et les moteurs essence à injection directe sont incompatibles avec un boîtier de conversion au bioéthanol.

En revanche, il sera tout à fait possible d’en installer sur les moteurs essence à injection indirecte. Ainsi, si le véhicule est équipé d’un moteur essence 1-8 cylindres ou d’un moteur hybride, la conversion sera parfaitement envisageable. Même chose pour un moteur 4 temps à injection multipoint et à commande électronique (moto).

Avant l’installation du boîtier, certaines pièces devront aussi être contrôlées. Des pièces d’allumage ou d’alimentation en mauvais état pourraient en effet être source de problèmes. De même pour les pièces n’étant pas d’origine. Dans tous les cas, pour s’assurer de la compatibilité du véhicule, le mieux sera de se renseigner auprès de son fabricant.

Comment bien choisir son kit au bioéthanol ?

Actuellement, plusieurs modèles de boîtiers sont proposés sur le marché. Attention toutefois, car tous ne seront pas de la même qualité et n’auront pas la même efficacité. Pour être sûr de bénéficier d’un bon produit, il faudra toujours opter pour un kit au bioéthanol E85 agréé CE. Il faudra par ailleurs éviter les modèles ne bénéficiant pas d’une garantie.

Aujourd’hui, l’efleXplus fait partie des modèles recommandés. Pour cause, il dispose d’un très bon rapport qualité/prix, en plus de proposer une sonde de température externe, un capteur de carburant ou encore un contrôle par logiciel.

Installer son kit bioéthanol soi-même : bonne ou mauvaise idée ?

Pour les bricoleurs ayant des notions en mécanique, il sera tout à fait possible d’installer soi-même un kit au bioéthanol. Par ailleurs, afin de rendre cette tâche plus facile, bon nombre de fabricants joignent désormais un manuel avec des photos à leurs kits.

Sur leur site, l’on pourra également trouver des vidéos illustrant le processus d’installation. En revanche, pour ceux qui ne connaissent rien en mécanique, le mieux sera toujours de faire appel à un professionnel. Dans tous les cas, l’installation ne prendra en général que 2 petites heures.

Des aides financières pour la conversion au bioéthanol

Afin d’inciter toujours plus d’automobilistes à se tourner vers les biocarburants, il faut enfin savoir qu’actuellement, de nombreuses collectivités proposent des aides financières pour l’achat d’un kit de conversion au bioéthanol.

C’est le cas par exemple dans les régions Grand Est et Hauts-de-France. Ce genre d’aide est aussi proposé dans la région Sud-PACA. Généralement, elles pourront couvrir plus de 50 % du coût d’installation d’un kit. Pour s’assurer de son éligibilité, il suffit de se rendre sur le site officiel de sa région.

En gros, on peut donc dire que pour économiser plus tout en polluant moins, la conversion au bioéthanol est effectivement une solution simple, rapide, et peu coûteuse. Grâce à ses nombreux avantages, les pouvoirs publics ont même fini par la promouvoir…

Aussi, si vous souhaitez convertir votre véhicule, n’hésitez plus. Pour vous aider et vous conseiller, vous pourrez compter sur de nombreux professionnels du domaine. En outre, dans le cas où vous voudriez revenir à l’essence ou au diesel, sachez que l’opération sera parfaitement réversible.

Un commentaire à propos de “Conversion au bioéthanol : le bilan économique et écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.