CNG (compressed natural gas) : de quoi s’agit-il vraiment ?

Dans le domaine de l’automobile, c’est peut-être la première fois que vous entendez parler du CNG. Si c’est le cas, découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir au sujet de ce carburant, désormais de plus en plus utilisé pour les voitures.

Le CNG, qu’est-ce que c’est ?

En fait, le CNG (compressed natural gas) est un gaz naturel. Peut-être ne le saviez-vous pas, mais il s’agit du même gaz que vous utilisez chez vous pour votre chauffage, à savoir le méthane. Comme son nom l’indique, il s’agit donc de méthane compressé. On l’appelle aussi GNC (gaz naturel comprimé) ou GNV (gaz naturel pour véhicule).

Pour véhicule ? Oui, vous avez bien lu. Dans le domaine de l’automobile, le CNG est utilisé comme carburant. D’ailleurs, il faut savoir qu’au cours des dernières années, le nombre de véhicules GNV ou véhicule gaz naturel n’a cessé d’augmenter.

En effet, les véhicules roulant au CNG sont connus pour émettre moins de particules fines et de gaz carbonique. Comme les voitures électriques, ils sont ainsi parvenus à séduire de plus en plus d’automobilistes soucieux de l’environnement. Par ailleurs, le CNG est un carburant qui coûte moins cher que l’essence ou le diesel. Bref, de quoi le rendre des plus intéressants.

Véhicules GNV : que faut-il savoir ?

Aujourd’hui, plusieurs constructeurs, dont Seat, proposent des véhicules GNV dans leur catalogue. De larges gammes existent désormais et il y a toujours plus de choix en ce qui concerne les modèles. Et il faut dire que ceux-ci rencontrent pas mal de succès auprès des automobilistes. Effectivement, durant les dernières années, les technologies destinées aux véhicules GNV ont gagné en maturité. Cela a alors permis d’augmenter toujours plus l’autonomie et les performances de ces types de véhicules.

À noter qu’actuellement, certains véhicules GNV sont capables de parcourir jusqu’à 800 kilomètres en n’utilisant que du gaz naturel. Sur la plupart des véhicules CNG, le gaz est stocké dans des bouteilles installées dans le plancher. Outre ces bombonnes de gaz, ces véhicules disposent d’un réservoir à essence (ou diesel) leur permettant ainsi de continuer à rouler même lorsque leur réserve de gaz est épuisée.

Le saviez-vous ? À ce jour, ce sont plus de 20 millions de véhicules GNV qui ont déjà pu trouver preneur à travers le monde. Mis à part les véhicules neufs, l’on retrouve également de nombreux véhicules transformés en circulation sur les routes. Il est effectivement possible de transformer une voiture essence ou diesel en voiture gaz naturel et en fonction des véhicules, cette transformation pourra se faire dès 4.000 euros. Elle coûtera un peu plus cher en ce qui concerne les véhicules diesel (jusqu’à plus de 10.000 euros). Toutefois, pour ceux qui voudraient pour la solution GNV, de nombreux territoires proposent dorénavant différentes subventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.