Tracteurs agricoles : Tout ce qu’il faut savoir au sujet de ces machines

Vous envisagez une reconversion professionnelle ? Peut-être pensez-vous à vous tourner vers le secteur agricole ? Si oui, cet article est fait pour vous. En effet, nous allons y parler des tracteurs agricoles : ces engins que vous serez certainement amené à utiliser, une fois devenu agriculteur…

Un tracteur agricole qu’est-ce qu’est ?

Pour info, c’est en Angleterre, en 1856, que le mot « tracteur » a été utilisé pour la première fois. Aujourd’hui, on définit un tracteur comme un véhicule automobile, destiné à tirer un ou des véhicules sans moteur, ou encore différents instruments et machines agricoles. Dans l’agriculture, on se sert ainsi de tracteurs agricoles pour réaliser, par exemple, différentes interventions dans les champs. Ils sont notamment utilisés pour tirer des outils afin de travailler la terre, ou lors de la récolte, pour tracter une remorque…

A noter que les tracteurs peuvent être équipés de roues ou de chenilles. Dans tous les cas, ils peuvent remplir trois fonctions dans les travaux agricoles, mais aussi ruraux ou forestiers. Ces fonctions sont : la traction (soit de remorques de transport, soit de machines agricole,s comme les charrues ou les pulvérisateurs…); le support d’accessoires ou de machines (pelles hydrauliques, rouleaux émotteurs, herses rotatives, broyeurs…), installés, soit à l’avant soit à l’arrière de l’engin; et l’animation de machines agricoles, comportant le plus souvent des vérins ou des éléments rotatifs.

Les différents types de tracteurs

Vous l’aurez compris, les tracteurs, y compris les tracteurs agricoles sont des engins pouvant avoir de multiples utilisations. D’ailleurs, il faut savoir qu’il en existe plusieurs types.

Les tracteurs agricoles conventionnels

Il y a par exemple les tracteurs conventionnels. Capables de porter, tirer, pousser ou entraîner divers outils, la puissance de ces engins peut aller de 33 à 500 chevaux, selon les constructeurs. Il s’agit d’engins des plus polyvalents, ce qui fait qu’aujourd’hui, ils sont les plus recherchés sur le marché du machinisme agricole. Si vous souhaitez en acheter un, vous pouvez voir les modèles sur Agriaffaires afin vous faire une idée de leur prix.

Les micros tracteurs

Sur le marché, vous pourrez également trouver ce qu’on appelle des micros tracteurs. Comme leur nom l’indique, il s’agit de modèles plus petits et moins puissants que Les tracteurs agricoles conventionnels. Toutefois, leur petite taille vous permettra de facilement vous déplacer et de vous faufiler partout. Ces minis tracteurs auront également l’avantage de coûter moins chers. Ainsi, si votre terrain est d’une superficie réduite, un  micro tracteur sera l’idéal. Plusieurs marques comme Kubota, Ferrari, Yanmar ou John Deere pourront vous en proposer.

Les tracteurs enjambeurs 

Vous avez choisi de devenir vigneron ou viticulteur ? Dans ce cas, sachez que sur le marché, vous pourrez aussi trouver des tracteurs agricoles, spécialement conçu pour ce type cultures, à la fois hautes et étroites. Il s’agit des tracteurs enjambeurs : un type de tracteur qui vous permettra notamment de réaliser des traitements, en concentrant la pulvérisation sur le feuillage, le rognage, ou le broyage des sarments au sol… Parmi les marques proposant des tracteurs enjambeurs, les plus connues, sont Tecnoma, Landini, Pellenc ou encore Bobard.

Les tracteurs forestiers

Si vous avez choisi la sylviculture ou le domaine forestier, des marques comme Valtra, Jarraff, JCB ou Plaisance pourront vous proposer un autre type de tracteur agricole, à savoir : le tracteur forestier. Ici, vous aurez droit à un engin à quatre roues motrices ; de quoi vous permettre d’évoluer facilement dans les milieux les plus difficiles. Sur ce type de tracteur, le moteur et la cabine se situeront à l’avant du châssis; et à l’arrière, vous retrouverez une plateforme pour la pose du bois. A noter qu’un tracteur forestier pourra parfois être articulé. Dans ce cas, il se caractérisera par sa direction, assurée non pas par les roues, mais par l’angle de rotation des 2 parties mobiles articulées.

Sur le marché vous pourrez sinon retrouver des tracteurs de pente, spécialement conçus pour les travaux agricoles en terrain difficile et particulièrement escarpés. Des tracteurs à chenille ou chenillards, dotés de chenilles pour permettre une diminution du tassement du sol, pourront aussi vous être proposés. Bref, afin de répondre à vos différents besoins en tant qu’agriculteur, vous pourrez trouver plusieurs sortes de tracteur dont chaque type comportera plusieurs gammes. Bas de gamme, moyenne gamme, haut de gamme ou puissants, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Petite histoire

Si vous vous demandez quand le premier tracteur a été inventé, eh bien, sachez que cela s’est fait en 1881. Il s’agissait d’un tracteur à vapeur et à chenille, inventé par le Russe Fiodor Blinov. C’est 1892 que le premier tracteur avec moteur à explosion sera ensuite construit de manière industrielle. Le Fröhlich et le Paterson : les premiers tracteurs à essence au pétrole marqueront cette époque. Plus tard, en 1907, Henry Bauchet (alors constructeur automobile ardennais) décidera de s’attaquer à la fabrication de moteurs fixes. 2 ans après, il construira le premier tracteur à roues.

Pour ce qui des tracteurs à quatre roues motrices, le premier a vu le jour en 1912. En 1924 ce sera le tour du premier tracteur à usages multiples, inventé par Farmall. Le premier moteur diesel sera quant à lui introduit sur un tracteur sur roue par IH en 1935 ; après quoi, le tracteur commencera à connaitre un certain essor. A partir des années 1950, ils ne cesseront de s’améliorer. Ils seront perfectionnés, aussi bien en termes de puissance, de sécurité, de qualité que de design. Leur puissance ne cessera d’augmenter entre 1951 et 1960. Et en 1980, ils commenceront à faire usage de l’électronique.

Les caractéristiques des tracteurs agricoles

Aujourd’hui, dans leur forme la plus classique, les tracteurs agricoles, possèdent 4 roues. Toutefois, comme dit précédemment, ils peuvent aussi être équipés de chenilles. Dans le cas où ils sont dotés de roues, les roues arrière sont les roues motrices. Elles sont généralement de plus grand diamètre que les roues avant directrices. A noter cependant qu’actuellement, les tracteurs agricoles à 2 roues motrices sont de plus en plus rares. Effectivement, ceux à 4 roues motrices sont plus appréciés du fait que ceux-ci permettent de profiter de plus d’adhérence.

Concernant le poste de conduite, sur les tracteurs agricoles, il peut être ouvert ou constitué d’une cabine. On y retrouve alors un siège unique. Sur les modèles les plus modernes, les cabines peuvent être des plus confortables. En effet, elles peuvent par exemple être climatisées ou encore équipées d’un siège pneumatique. En outre, on peut aujourd’hui y retrouver un ordinateur de bord. Des aides à la conduite pourront également être proposées. De quoi permettre de réaliser bon nombre d’opérations de manière toujours plus facile.

Dans le poste de conduite des tracteurs agricoles, en général, vous retrouverez sinon 4 pédales. Il s’agira, à gauche, de l’embrayage, et à droite, des freins droit et gauche et de l’accélérateur. Vous Pourrez également y trouver un levier à actionner manuellement. Relié à la pédale d’accélérateur celui-ci servira à stabiliser le régime moteur… Au niveau du fonctionnement mécanique, notez ainsi que les tracteurs agricoles ne sont pas si différents d’une voiture. Leur transmission peut être manuelle ou automatique. La seule différence est qu’en plus des vitesses, les tracteurs ont aussi des démultiplicateurs ; de quoi leur permettre de rouler à des allures assez lentes.

Bon à savoir :

Depuis les années 2000, on retrouve de plus en plus des transmissions à variation continue sur les tracteurs agricoles. Avant, ceux-ci étaient plutôt équipés de transmissions semi-powershift et powershift (passage des vitesses sous charge). Pour ce qui est des moteurs, ces engins sont globalement animés par des moteurs diesel à quatre temps. Toutefois des modèles électriques commencent petit à petit à trouver leur place dans le secteur.

Si vous souhaitez acheter un tracteur agricole, sachez enfin que pour des usages différents de l’exploitation ou l’entreprise agricole, vous aurez besoin d’un permis B. Avec ce permis, vous pourrez conduire votre tracteur, à condition que le PTAC, ne dépasse pas les 3.5 tonnes. Si votre engin tracte une remorque, le poids de celle-ci devra ne pas dépasser les 750Kg. Autrement, un permis C sera nécessaire.

Selon le PTAC de la remorque, il se pourrait également que vous deviez être titulaire du permis E. Notez toutefois qu’en France, il est possible de conduire un tracteur dès 16 ans et sans permis. Cependant, pour cela, il faudra que l’engin ne dépasse pas 2.50m de large. L’ensemble du tracteur et du matériel attelé ou remorqué devra aussi être un bien familial ou être rattaché, soit, à une exploitation, soit à une entreprise agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.