Pièces auto d’occasion : comment éviter les arnaques ?

Aujourd’hui, si vous devez remplacer des pièces de votre voiture, vous pouvez sans problème choisir des pièces auto
d’occasion. Pour les acheter moins cher, vous pouvez les commander en ligne. Attention toutefois, car, sur la toile, les vendeurs
peu scrupuleux ne manquent pas. Afin d’éviter de vous faire arnaquer, voici donc quelques conseils à suivre pour l’achat de
pièces détachées d’occasion sur internet.

Préférez acheter vos pièces auto d’occasion chez des professionnels

Sur le web, vous trouverez de nombreux particuliers qui vendront des pièces auto d’occasion. Il sera cependant plus judicieux de
les éviter afin de ne pas risquer de vous faire arnaquer. En ce qui concerne les pièces d’occasion, le mieux sera toujours de
vous tourner vers des professionnels. Contrairement aux particuliers, ceux-ci auront en effet une réputation à défendre. Ils ne
se risqueront donc pas à vous proposer des pièces défectueuses ou de mauvaise qualité. Chez Reparcar par exemple, vous pourrez trouver de nombreuses pièces auto d’occasion pour
plusieurs marques et modèles de voitures.

Renseignez-vous sur le fournisseur des pièces auto d’occasion

Même en achetant des pièces chez des professionnels, il faudra que vous preniez quelques précautions. Ainsi, avant d’effectuer
votre achat, veillez toujours à bien vous renseigner au sujet du fournisseur que vous aurez choisi. De cette manière, vous
pourrez vous faire une idée précise quant à son sérieux et à sa fiabilité. Une fois sur le site du vendeur, prenez le temps
de lire les différents commentaires laissés par les clients. Recherchez les avis positifs ainsi que les commentaires
négatifs
. Ils vous permettront de savoir si le fournisseur est réellement digne de confiance.

pièce auto occasion arnaque

En plus des avis clients, vérifiez également l’agrément du vendeur. Assurez-vous qu’il exerce son activité légalement en
consultant les mentions légales qui devraient être affichées sur le site. Pour éliminer tout doute, jetez un œil aux
registres des sociétés afin de voir si le professionnel y est effectivement enregistré. Si ce n’est pas le cas, mieux vaudra
passer votre chemin. Cherchez alors un autre fournisseur remplissant toutes ces conditions.

Informez-vous sur la provenance des pièces auto

Chez un vendeur spécialisé, les pièces auto d’occasion doivent toujours provenir de centres agréés pour VHU
(véhicules hors d’usage). Il doit s’agir de pièces ayant préalablement été contrôlées pour pouvoir être ensuite
proposées dans le commerce. Aussi, avant d’acheter vos pièces, demandez toujours au vendeur d’où elles viennent. Si celui-ci
vous répond que ses pièces détachées sont des « PIEC » (pièces issues de l’économie circulaire), vous pourrez
être rassuré. Dans ce cas, vous pourrez effectivement en connaître la provenance exacte. Ce label est aussi un gage de
fiabilité et de sécurité.

Le vendeur pourrait aussi vous dire qu’il s’est fourni auprès d’usines d’équipementiers. Dans ce cas, il devra s’agir d’usines
ayant été autorisées à vendre des pièces sous l’appellation « échange standard ». Si tel est le
cas, vous pourrez être sûr que vous aurez à faire à des pièces ayant été reconditionnées suivant les recommandations des
constructeurs. Effectuer toutes ces vérifications vous prendra certes du temps. Cela sera toujours mieux que de vous retrouver
avec des pièces auto d’occasion incompatible, en mauvais état, ou pire, hors d’usage. Pour ne pas avoir de regret, n’hésitez
donc pas à prendre toutes ces précautions. Il en va de votre argent, mais surtout de votre sécurité.

Comment trouver une pièce auto d’occasion compatible et en bon état ?

Chez un professionnel, vous aurez de plus grandes chances de trouver la pièce de rechange qu’il vous faut. Pour cause, de nos
jours, de plus en plus de véhicules sont envoyés dans des centres VHU. Les pièces recyclées en provenance des centres sont de
ce fait nombreuses et variées. Ainsi, si le professionnel est approvisionné par ces derniers, il pourra vous
proposer un large choix.

pièce auto occasion compatible

Que vous recherchiez des optiques, des vitrages, des pièces électroniques ou mécaniques, vous n’aurez que l’embarras du choix.
Il s’agira aussi de pièces ayant été soigneusement vérifiées avant leur mise sur le marché. Vous n’aurez donc rien à
craindre quant à leur qualité. Sachez d’ailleurs qu’un vendeur professionnel sera tenu de vous proposer des pièces en parfait
état. Celles-ci disposeront même d’une garantie légale de 5 ans pour vices cachés.

Pourquoi opter pour des pièces auto d’occasion ?

Comme vous le savez, l’entretien et les réparations d’une voiture peuvent
représenter un budget conséquent. Pour faire quelques économies dans ces domaines, il est ainsi conseillé de choisir des
pièces auto d’occasion. La raison est que celles-ci coûtent moins cher que des pièces neuves. En général, vous pourrez les
obtenir à des prix entre 30 et 40 % plus bas.

Par ailleurs, en achetant des pièces d’occasion, vous contribuerez à la protection de l’environnement. Par ce
geste, vous éviterez en effet la production de nouvelles pièces. Cela limitera ainsi la consommation des ressources, qu’elles
soient énergétiques ou matérielles. Qui plus est, vous favoriserez le développement de l’économie circulaire.

Il faut aussi savoir que, dans certains cas, vous pourrez vous-même procéder au montage de ces pièces. Si vous avez les
connaissances nécessaires pour cela, vous aurez ainsi la possibilité de vous passer d’un garagiste. De cette manière,
vous économiserez encore plus. Bien sûr, si vous n’y connaissez rien en mécanique, vous pourrez toujours faire
appel à un ami calé dans ce domaine pour vous aider.

Les feux arrière, l’exemple typique de la pièce auto d’occasion

Si vous devez remplacer un feu arrière sur votre voiture, vous pourrez rapidement en trouver sur des sites spécialisés. Une
fois votre pièce en votre possession, vous pourrez la monter vous-même. En suivant la méthode suivante, l’opération ne devrait
vous prendre qu’un quart d’heure maximum.

Remplacer un feu arrière : la méthode

Les feux arrière sont des composants essentiels sur votre véhicule. Pour cause, ils garantissent votre
visibilité la nuit. Ils sont également indispensables pour informer les conducteurs se trouvant derrière vous de vos
ralentissements. Si l’un de vos feux est cassé ou ne fonctionne plus, ne tardez surtout pas à le remplacer. Sachez d’ailleurs
que rouler avec un feu défectueux ou endommagé pourrait vous coûter une contravention de catégorie 3 assortie d’une amende de
68 euros.

feu arrière occasion auto

Cela étant dit, voyons à présent comment procéder au remplacement de votre feu arrière cassé. Pour commencer, sachez que
pour remplacer un feu arrière, vous devrez intervenir de l’intérieur du coffre ou du hayon du véhicule. La
procédure à suivre sera la même qu’il s’agisse du feu arrière droit ou du feu arrière gauche. Une fois que vous aurez ouvert
le coffre ou le hayon, repérez les fixations qui maintiennent les feux en place. Dans certains cas, il se pourrait qu’elles
soient dissimulées derrière la doublure semi-rigide destinée à cacher la tôle. Si c’est le cas pour votre véhicule,
retirez d’abord cette doublure en faisant attention de ne pas la déchirer.

Quand vous aurez dégagé la doublure, vous pourrez atteindre les fixations des optiques. Il s’agit le plus
souvent de vis. Desserrez-les afin de pouvoir retirer le bloc. Avant de sortir ce dernier de son emplacement, débranchez d’abord
la prise. Une fois cela fait, vous pourrez déclipser la platine. Il ne vous restera alors plus qu’à placer celle-ci sur le
nouveau bloc et à rebrancher la prise. Remettez l’ensemble à sa place puis revissez.

Remplacer uniquement les ampoules

Dans certains cas, pour remplacer les ampoules, vous n’aurez pas besoin d’enlever le feu. En effet, sur certains modèles, il vous
sera possible de saisir et de retirer directement les ampoules à changer une fois la doublure semi-rigide
dégagée. Si cela n’est pas possible, vous serez obligé de retirer le bloc entier. Pour ce faire, procédez en suivant la
méthode décrite précédemment.

Dès lors que vous aurez enlevé le bloc, déclipsez la platine. Retirez alors les ampoules HS et remplacez-les par les nouvelles.
Replacez ensuite la platine dans le bloc et terminez en rebranchant la prise avant de revisser le feu à son emplacement. Si vous
ne remplacez que les ampoules, profitez-en pour nettoyer la surface interne de votre feu. Nettoyez aussi bien le
feu droit que celui de gauche afin que tous deux puissent vous garantir d’être bien visible, surtout la nuit.

Bien sûr, pour plus de sécurité, vous pouvez toujours choisir de confier le remplacement de vos ampoules ou de l’intégralité
de vos optiques arrière à un professionnel. Cela vous coûtera de l’argent, mais vous aurez la garantie d’un travail bien fait.

Pièces auto d’occasion : les garagistes doivent désormais vous les proposer

Aujourd’hui, tous les garagistes sont tenus de vous proposer des pièces auto d’occasion. Il en est ainsi depuis que la
loi sur la transition énergétique est entrée en vigueur en 2017. Si vous décidez de faire réparer votre
voiture chez votre garagiste, celui-ci devra donc vous faire une offre si des pièces « PIEC » sont disponibles. Il
faudra également qu’il vous informe au sujet de ces dernières. Il devra vous dire quel est leur prix, leur délai de
disponibilité et d’où elles viennent. Normalement, vous retrouverez ces informations sur les affiches placées bien en évidence
dans son garage.

Le refus d’une pièce d’occasion chez un garagiste

Si vous le souhaitez, sachez toutefois que vous pourrez toujours refuser que votre garagiste utilise des pièces
d’occasion. Si vous préférez des pièces neuves, vous n’aurez qu’à le lui faire savoir. Cette décision vous appartiendra. À
vous donc de choisir, en fonction des prix, mais aussi en fonction de vos préférences. Pour un produit neuf, vous aurez
sûrement à payer plus cher. Néanmoins, vous bénéficierez de la garantie légale de 2 ans. Pour une pièce issue de
l’économie circulaire, vous bénéficierez de la garantie légale des vices cachés durant 5 ans. Dans certains cas, il se
pourrait tout de même que le fournisseur vous offre une garantie complémentaire. Le plus souvent, cette garantie sera de 6 mois.

Les pièces auto d’occasion concernées par l’affichage

Toutes les pièces détachées d’occasion utilisées pour effectuer une réparation ne sont pas concernées par l’obligation
d’affichage chez les garagistes. Seules sont concernées :

  • Les pièces de carrosserie amovibles,
  • Les pièces de garnissage intérieur et de sellerie,
  • Les vitrages non collés,
  • Les optiques.

Pour ce qui est des pièces mécaniques ou électroniques, toutes sont concernées hormis celles qui font partie des
éléments de liaison au sol
, étant non démontables et sujettes à usure mécanique. Sont aussi exclus les composants
des trains roulants, des organes de freinage ou encore de la direction.

En ce qui concerne les véhicules neufs, dans le cadre de leur réparation, la proposition de l’usage de pièces détachées
d’occasion n’est pas une obligation pour les garagistes. Dans le cas de ces véhicules, ces pièces risquent en effet d’être plus
vieilles que le véhicule qui les accueillera.

L’utilisation de pièces auto d’occasion, une pratique de plus en plus courante

Il est à souligner que depuis 6 ans, l’Union européenne oblige les marques à construire des véhicules
recyclables
au maximum. L’objectif est d’éviter que les voitures soient détruites et deviennent des déchets inutiles
remplissant les casses. Aujourd’hui, elles doivent être désassemblées et le plus de pièces possible doivent être
récupérées afin d’être réutilisées. Celles qui sont irrécupérables sont retransformées. Cela concerne aussi bien les
pièces en acier que celles en plastique.

En France, ce sont plus de 1 million de véhicules qui sont envoyés dans des centres VHU tous les ans. Ces
derniers sont désormais plus d’un millier à avoir été agréé par l’État. Une fois dans ces centres, des spécialistes se
chargent du démontage des véhicules et de la récupération des pièces destinées au recyclage. Bien sûr, tout cela se fait
dans le respect des normes strictes visant à préserver au mieux l’environnement.

De nos jours, l’utilisation de pièces détachées d’occasion est une pratique que même l’État encourage. Elle comporte
effectivement de nombreux avantages, non seulement sur le plan économique, mais aussi sur le plan écologique. De nombreux
automobilistes hésitent néanmoins encore à opter pour ces pièces provenant de VHU. Et vous, êtes-vous prêt à en utiliser ?
Êtes-vous réticent ? Préférez-vous encore vous tourner vers les pièces neuves ? N’hésitez surtout pas à partager vos avis
ou votre expérience à ce sujet dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.