Constat automobile : un document important pour votre assureur

Suite à un accident de la route, le fait qu’un constat automobile ait été établi peut grandement aider votre assureur à agir de manière efficace. Effectivement, grâce au constat, celui-ci pourra mieux analyser et déterminer les responsabilités de chacun. Vous n’avez jamais eu d’accident de la route ? Vous n’avez donc jamais eu à établir de constat automobile ? Dans ce cas, voici quelques conseils. Dans le futur, vous pourrez les appliquer. Si jamais vous êtes victime d’un accident, vous pourrez ainsi établir un constat dans les règles de l’art.

Établir un constat automobile : à ne surtout pas négliger

Vous avez surement déjà entendu parler du constat dit “à l’amiable”, établi à la suite d’un accident de la route. Mais avez-vous déjà pu voir à quoi il ressemblait ? Savez-vous également ce que celui-ci doit contenir ? Sachez que pour l’établissement d’un constat automobile, il existe des règles. Et même si chaque accident a des circonstances particulières, il sera toujours bon de connaître ces règles et surtout de les appliquer. Effectivement, lors d’un constat automobile, une simple petite erreur dans pourrait faire tourner les choses en votre défaveur.

Êtes-vous assuré en cas d’accident automobile ?

Vous devez surement comprendre pourquoi ce document est d’une grande importance pour votre assureur. Eh oui, c’est grâce à lui que ce dernier pourra déterminer les responsabilités de chacun. C’est en fonction du constat qu’il pourra décider des mesures à prendre, notamment en matière d’indemnisations. Vous l’aurez donc également compris, le constat automobile n’aura aucun intérêt si vous n’êtes pas assuré. Dans ces circonstances, que vous soyez responsable ou pas, les choses tourneront donc forcément à votre désavantage. En cas d’accident, pour éviter les désagréments, et éviter de devoir payer de lourdes sommes, songez ainsi à toujours souscrire une assurance automobile. Pour rappel il existe deux grandes catégories d’assurance auto : les assurances tous risques et les assurances au tiers.

Avec une assurance tous risques, vous pourrez profiter d’un grand nombre de garanties. Tous vos dommages matériels et corporels pourront être couverts sauf en cas d’accident dont vous êtes responsable. En optant pour une assurance au tiers, notez que seuls les dommages matériels et corporels des tiers seront couverts. Toutefois, avec cette assurance, vous aurez la seule garantie imposée par la loi, à savoir la garantie de responsabilité civile.

Soulignons que, quel que soit le type d’assurance que vous choisirez, vous aurez toujours la possibilité d’y ajouter des garanties optionnelles. Effectivement, selon vos besoins, différentes formules d’assurance auto peuvent être proposées. À vous donc de choisir, selon votre cas et également votre budget.

Points de vigilance concernant le constat

Effectivement, dans un constat automobile, une simple petite erreur dans pourrait faire tourner les choses en votre défaveur. Passons en revue ce que vous devez faire.

Si possible, ne jamais attendre pour établir le constat

Après votre accident, si votre état et celui de l’autre personne impliquée le permettent, songez à tout de suite établir le constat automobile. En effet, mieux vaut le faire lorsque vous êtes encore sur les lieux de l’accident. De cette manière, vous pourrez faire une meilleure analyse de la situation. En outre, établir le constat automobile à ce moment évitera que la ou les autres personnes impliquées aient le temps de se faire conseiller. Cela peut paraître un peu sournois, mais n’oubliez pas que si vous leur laissez le temps, ils pourront chercher des arguments qu’ils pourraient utiliser afin de retourner la situation contre vous. Si vous n’êtes pas responsable de l’accident, et que vous le pouvez, n’attendez donc pas. Remplir le constat juste après l’accident devra toujours être une priorité.

Pour remplir le constat, il faudra que vous ayez avec vous votre permis de conduire. Votre attestation d’assurance auto et votre carte grise à jour seront aussi nécessaires.

Toujours faire signer le constat par les autres personnes impliquées

Une fois le constat automobile établi, la deuxième chose à ne surtout pas oublier est de le faire signer par la ou les autres personnes impliquées dans l’accident. Si ceux-ci refusent, il faudra que vous le mentionniez. Vous pourrez alors le faire au verso du document, ou alors, le noter sur un papier à part qu’il faudra joindre au constat avant de l’envoyer à votre assureur. Notez par ailleurs que le constat devra toujours être fait en 2 exemplaires, un pour vous et l’autre pour la ou les autres personnes impliquées. Avant de signer, assurez-vous que tout ce qu’il fallait a été inscrit dans le document. En effet, une fois signé, il ne sera plus possible de modifier le constat automobile.

Faites attention à tous les détails !

Dans un constat automobile, n’oubliez pas que tous les détails compteront. Aussi, au moment de l’établir, soyez des plus vigilants. Il faudra que vous contextualisiez clairement l’accident. Surtout, ne laissez rien au hasard. Notez la date et l’heure. N’oubliez pas le lieu, en précisant bien sûr le nom et numéro de la rue. Il faudra en outre mentionner les immatriculations des véhicules. Si des témoins ont assisté à la scène, prenez aussi leurs coordonnées. Effectivement, l’avis de ces personnes pourra être considéré si jamais des litiges venaient à survenir. Faites également attention à bien vérifier les informations renseignées par l’autre partie. Et attention à ce que le croquis dessiné puisse aussi être le plus précis possible. Il faudra par exemple que vous traciez au mieux les lignes continues ; que vous placiez correctement les véhicules, et que vous indiquiez le sens de la circulation ainsi que les panneaux de signalisation.

Autre détail à ne pas oublier : le fait d’indiquer clairement les parties endommagées du véhicule. Si vous le pouvez, n’hésitez pas à prendre des photos. Songez aussi à remplir le champ prévu sur le constat pour vos observations personnelles. En cas de douleurs ou de blessures résultant de l’accident, il faudra par ailleurs que celles-ci soient mentionnées. En effet, le cas échéant, la prise en charge de vos soins ne pourra se faire.

Une fois le constat automobile correctement établi et signé, il ne vous restera donc plus qu’à le faire parvenir à votre assureur. Vous devrez le faire par courrier recommandé, et ce, dans les 5 jours suivant l’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.