Assurance auto résiliée par l’assureur : que faire ?

Vous venez de recevoir une lettre de résiliation de contrat de la part de votre assureur automobile ? Vous vous demandez pourquoi celui-ci a pris cette décision ? Dans cet article, découvrez les cas dans lesquels votre assureur peut résilier votre contrat, ainsi que les solutions s’offrant à vous en cas d’assurance auto résiliée par l’assureur.

Quelles solutions en cas d’assurance auto résiliée par l’assureur ?

Suite à une assurance auto résiliée par l’assureur, souscrire un nouveau contrat peut souvent s’avérer difficile. Effectivement, cette situation est toujours considérée comme un indicateur de risque par les autres compagnies. Rassurez-vous toutefois, aujourd’hui, pour vous permettre de respecter l’obligation d’assurance de votre véhicule, outre le Bureau central de Tarification, il existe des assurances spécialisées. Contrairement aux assureurs classiques, ces dernières accepteront plus facilement de vous assurer, et ce, malgré votre sinistralité importante. A l’instar d’Assurpeople, elles vous permettront de trouver une couverture adaptée à votre situation. Grâce à elles, vous pourrez alors vous recréer un meilleur historique d’assurance.

Les motifs pouvant conduire à une assurance auto résiliée par l’assureur

Avant tout, sachez qu’une résiliation d’assurance auto par l’assureur est strictement encadrée par la loi. Elle ne peut donc se faire qu’à certaines conditions.

Pour non-paiement de vos cotisations d’assurance 

10 jours après son échéance, vous n’avez toujours pas payé la cotisation ? Dans ce cas, sachez que votre assureur pourra décider de mettre fin à votre contrat. Avant cela, il devra cependant vous envoyer une lettre de mise en demeure ; ce qui vous permettra de bénéficier de 30 jours pour régulariser le paiement. Si dans ce délai, cela n’est toujours pas fait, votre assureur pourra alors suspendre la garantie, et à l’issue d’une nouvelle période de 10 jours, résilier définitivement le contrat qui vous lie.

À échéance annuelle de votre contrat

À chaque échéance annuelle, votre assureur pourra également décider de résilier votre contrat. Dans ce cas, sachez qu’il pourra le faire sans se justifier. Cependant, il sera tenu de respecter un préavis de 2 mois avant la date d’échéance. Il devra en outre vous informer de sa décision par lettre recommandée. Retenez qu’une assurance auto résiliée par l’assureur à l’échéance annuelle du contrat pourra souvent être le résultat d’un cumul de plusieurs sinistres et/ou d’un malus trop important.

En cas d’aggravation du risque

Dans le cas d’une assurance auto résiliée par l’assureur ; celui-ci pourra aussi se justifier en mettant en avant l’aggravation du risque que vous présentez. Effectivement, il pourra décider de mettre fin à votre contrat s’il considère que votre situation a changé et présente désormais un risque aggravé. Cela peut se produire si votre permis a été retiré, en cas d’alcoolémie au volant, de déménagement, ou encore si une autre personne s’est mise à conduire votre voiture…   

En cas d’omission ou de fausses déclarations

Enfin, dans ce cas, ne soyez pas étonné que votre assureur vous envoie une lettre de résiliation. Effectivement, s’il constate une fausse déclaration ou une omission de votre part, la loi l’autorisera à mettre fin à votre contrat. Il vous adressera alors une lettre recommandée, et vous indiquera la fausse déclaration ou l’omission ayant motivé sa décision. 10 jours après réception de cette lettre, la résiliation sera effective.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.