Attention, ça pique ! Voici enfin la tant attendu Citroën C4 Cactus

citroen_c4_cactus_2014_3Nous l’avions vu pour la 1 ère fois au salon de Genève en 2013. À cette époque on parlait encore de concept mais elle avait déjà réussi à retenir l’attention de tous. Aujourd’hui la voici donc, cette belle Citroën Cactus. Voyons tout de suite de plus près ce qu’elle nous réserve en matière de nouveautés.

La Cactus veut rivaliser avec les tout nouveaux « Cross-over » récemment apparus dans nos villes. Sera-t-elle à la hauteur de ses concurrentes ? Surtout que l’une d’elles, la Twingo 3e génération a de quoi lui donner de fil à retordre… et il ne faut pas non plus oublier La Peugeot 2008 et la Renault Captur… En tout cas en matière d’originalité, c’est réussi. Vue de l’extérieur, la belle attire inévitablement les regards. Ce qui frappe tout de suite c’est sa taille. Difficile de la classer dans une catégorie précise, était donné ses dimensions assez particulières.
Les plus : notre Cactus fait donc 4, 16 mètres de long, pour une hauteur, (sans les barres de toit) de 1, 49 mètres. En gros elle fait presque la même hauteur qu’une berline compacte pour un empattement de 2, 60 mètres. Cette auto se base donc sur les plateformes des Citadines PSA telles que les C3, Les C3 Picasso ou encore les C-Élysée.citroen_c4_cactus_2014_5

À l’avant, elle nous offre un visage des plus séduisants. Tout en rondeurs, la calandre n’est plus là ! Eh oui, sur la Cactus on peut apprécier ces ravissantes formes, mises en valeur par ses optiques. Très fins. Ils nous rappellent la C4 Picasso mais en mieux. C’est d’ailleurs cette finesse qui donne tout son charme à l’auto. Mais à part les fards, on ne passera pas non plus à côté des élargisseurs d’ailes et du bas de caisse couleur noire mat qui ressort vraiment bien avec les barres de toit où l’on a opté pour une couleur laquée. En regardant les roues, on remarquera tout de suite le travail très soigné réalisé sur les jantes de la Cactus. Bref l’ensemble est des plus harmonieux et donne un style vraiment unique à la voiture.
Autre particularité de la C4 Cactus, les « Airbumps » sur les côtés. Eh oui, elle en a ! Mais à noter que ce ne sont pas n’importe lesquels. Ici, Citroën les a travaillé et leur a donné un style qui se marie à la perfection avec tout le reste. Disposées en relief, sous forme de plaque avec des capsules d’air, elles sont capables de résister à une collision à 4 km/h. Pour être plus explicite, ils ont tout simplement repris le principe du papier à bulles.

Et à l’intérieur ?

Là aussi Citroën, avouons-le à faire du bon travail. C’est tout simplement très « joli ». Rien que sur la planche de bord, on retrouvera tout de suite un travail minutieux et soigné. Elle est fine, et assez basse pour offrir un maximum de visibilité sans pour autant nuire à la position de conduite. La console centrale a été remplacée par un écran tactile unique. Et tout ou presque est digital. Côté fonctionnalité, elle a ce qu’il faut. Multimédia, GPS, Clim, et même la boîte robotisée (optionnelle). On notera qu’à l’avant, on aura droit à une banquette intégrale (comme dans les 2 CV). À ne pas oublier le toit, transparent, qui illuminera encore plus l’intérieur de cette belle C4 Cactus.

La voiture parfaite ?
Eh non… bien qu’elle soit très réussi, rien n’est parfait et la C4 Cactus n’échappe pas à la règle. Tout d’abord au niveau de l’écran tactile, pas très réactif et un peu lent à charger pour les menus. La boîte robotisée laisse elle aussi à désirer, les sensations qu’elle procure, une fois activée ne sont pas des plus agréables. On remarquera également un peu trop de plastique dans l’habitacle, au niveau des contre-portes par exemple. Le levier de vitesses a disparu . Presque… il a été remplacé par un bouton… pour ceux qui aime le modernisme, cela devrait passer. On aurait pu s’attendre un coffre très spacieux mais avec 348 litres, c’est tout juste. Citroën ne veut toujours pas fractionner les banquettes arrière. Mais heureusement elles peuvent se rabattre. Un autre détail qui ne passera pas inaperçu : les vitres arrière à compas. Eh oui, pour garder sa ligne et perdre du poids il faut faire des sacrifices. Mais l’objectif a été atteint vu que notre Cactus ne dépasse pas la tonne.

Avec ses airs de petit break surélevé, la C4 Cactus est disponible à partir de 13 950 euros. À ce prix on pourra donc rouler avec des 3 cylindres / essence de 75 chevaux. Une version diésel de 100 chevaux pourra tout de même satisfaire les plus exigeants. Au prix de 22 400 euros, le moteur 1.2 turbo Puretech de 110 chevaux vous garantiront d’excellentes performances.9,3 secondes pour le 0 à 100, et 30,7 secondes pour des 1000 mètres départ arrêté, c’est plus qu’acceptable. Malgré un moteur un tout petit peu trop bruyant, la voiture offre un très bon confort et une tenue de route satisfaisante.

 

 

 

Laisser un commentaire