Vers une refonte du code la route pour l’automne 2021 en Belgique ?

Georges Gilkinet, le ministre de la Mobilité, a récemment annoncé que le code de la route devrait être modifié et la nouvelle version devrait être optimale pour l’automne 2021. Effectivement, le code la route date de 1973 et l’objectif est d’opter pour une refonte afin de l’adapter à la mobilité de notre époque.

Un nouveau code de la route en 2021

Pour obtenir son code la route au cours de l’année 2021, la donne va probablement changer d’ici l’automne 2021. En effet, le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, a récemment annoncé qu’un nouveau code de la route devrait être mis en place à partir de l’automne 2021. Une refonte du code de la route datant de 1973 devrait être optimale dans quelques mois.

Pour ceux qui souhaitent l’obtenir cette année, il sera primordial de s’informer quant à l’évolution de ce projet afin de se préparer aux nouvelles modalités et au nouveau code la route. Il est vrai que nous nous dirigeons tout droit vers une refonte du classique et traditionnel code que nous connaissons.

Un vent de modernité et de changement

Pour quelles raisons un nouveau code la route va être mis en place ? Il est légitime de se demander quelles sont les raisons de la refonte du code de la route, pourtant stable depuis 1973. Le ministre de la Mobilité a précisé que l’objectif principal était de revoir le partage de la route entre les usagers motorisés et entre les usagers actifs (en vélo, à pied, en trottinette…). Concrètement, ce nouveau code de la route a pour but de s’adapter à notre époque actuelle.

Il est vrai qu’à travers les années, la mobilité s’est considérablement développée et modifiée, plus particulièrement en zone urbaine. Les usagers actifs prennent une place de plus en plus importante au sein de notre quotidien et sur les routes.

Il paraît alors crucial d’adapter le code de la route à cette nouvelle mobilité afin de sécuriser la sécurité de tous. Le code de la route se doit d’évoluer en étroite relation avec l’évolution des habitudes de circulation. Le but ultime est d’optimiser le partage des routes entre ces deux types d’usagers.

Une bande centrale banalisée

Parmi les différentes mesures envisagées par le code de la route 2.0, c’est la bande centrale banalisée qui suscite le plus de questionnements. Cette innovation permettrait de totalement réinventer le partage de la chaussée. En effet, deux voies seraient conçues pour les usagers motorisés et les usagers actifs. L’objectif étant de sécuriser ces deux parties en partageant distinctement les routes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.