Suspendre votre assurance auto : Est-ce possible ?

Durant le confinement, votre voiture est restée coincée au parking ou au garage. Au cours de cette période, peut-être que vous vous êtes demandé si pour faire des économies, vous auriez pu suspendre votre assurance auto jusqu’à ce que vous puissiez de nouveau circuler… Aujourd’hui, dans cet article, nous allons répondre à cette question. Nous allons également vous parler des solutions que vous pourriez envisager au cas où une telle situation venait à se reproduire.

Que votre voiture soit utilisée ou pas : impossible de suspendre votre assurance auto !

Malheureusement, même si votre voiture reste à l’arrêt pendant une période prolongée, suspendre votre assurance auto est impossible. Effectivement, l’article L-211-1 du Code des assurances est clair : « Toute personne physique ou toute personne morale autre que l’Etat, dont la responsabilité civile peut être engagée en raison de dommages subis par des tiers résultant d’atteintes aux personnes ou aux biens dans la réalisation desquels un véhicule est impliqué, doit, pour faire circuler celui-ci, être couverte par une assurance garantissant cette responsabilité… ». En outre, il ne faut pas oublier que même à l’arrêt, un véhicule peut être victime de sinistres. Pour éviter des problèmes, mieux vaut donc que votre voiture soit toujours couverte, et ce, que celle-ci roule peu ou très souvent.

Suspendre votre assurance auto étant donc impossible, même dans le cas d’une voiture n’étant pas utilisée, pour quelles solutions pourriez-vous opter pour faire des économies ?

Eh bien, pour cela, sachez qu’il existe plusieurs possibilités. Vous pouvez par exemple décider de vendre votre véhicule ou alors, choisir de le mettre à la casse. Ces solutions vous semblent un peu trop radicales ? Rassurez-vous, ce ne sont pas les seules. Effectivement, afin d’économiser, vous pouvez aussi décider de changer de type de couverture. Faites tout simplement jouer la concurrence et optez pour une assurance auto plus adaptée et moins chère. Pour vous aider à trouver facilement et rapidement une offre plus intéressante, n’oubliez pas de faire un comparatif d’assurance auto, en faisant par exemple usage d’un comparateur en ligne.

Changer d’assurance : vous pouvez le faire sans aucune justification

A noter que si vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance, vous n’aurez pas besoin de vous justifier auprès de votre assureur. Retenez cependant que vous ne pourrez changer d’assurance auto que si votre contrat en cours a plus d’un an. Si tel est le cas, libre à vous de résilier votre contrat aujourd’hui-même, ou à une date de votre choix. Le cas échéant, vous pourrez toujours essayer de contacter directement votre assureur pour tenter de négocier une suspension temporaire du contrat qui vous lie. Toutefois, n’ayez pas trop d’espoir que ce dernier accepte. Pour réaliser des économies en cas de confinement, le mieux pour vous sera de chercher des offres d’assurance auto moins chères. D’ailleurs, dans pareille situation, vous aurez tout le temps de chercher et de bien comparer les propositions de différentes compagnies.

Vous verrez, en faisant usage d’un comparateur, vous découvrirez rapidement qu’au même prix, et parfois même à prix égal, certaines couvertures pourront être plus complètes. Certaines pourront vous offrir davantage de protection comparées à celle dont vous disposez déjà. Prenez ainsi le temps de bien examiner votre contrat et de le comparez à d’autres… Songez également à jeter un œil aux assurances sur mesure. En effet, aujourd’hui, des formules d’assurance au kilomètre existent auprès de nombreux assureurs. Renseignez-vous par exemple sur le « pay how you drive » (PHYD). Avec cette évolution de l’assurance auto au kilomètre « pay as you drive », les cotisations seront calculées en fonction de la distance parcourue chaque mois.  

Bon à savoir:

« Le fait, y compris par négligence, de mettre ou de maintenir en circulation un véhicule terrestre à moteur ainsi que ses remorques ou semi-remorques sans être couvert par une assurance garantissant sa responsabilité civile conformément aux dispositions de l’article L. 211-1 du code des assurances est puni de 3.750 euros d’amende ». (Article L-324-2 du Code de la route).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.