Somnolence au volant : Automobilistes, attention !

Pour vos vacances, si vous devez conduire sur plusieurs centaines de kilomètres, la veille de votre départ, attention à ne surtout pas manquer de sommeil ! Si vous êtes sujet à une somnolence au volant, les conséquences pourraient être dramatiques.

La somnolence qu’est-ce c’est ?

Pour rappel, la somnolence est un état intermédiaire entre la veille et le sommeil. Elle se caractérise par une profonde envie de dormir et s’accompagne de plusieurs choses. En effet, lorsqu’on commence à somnoler, notre concentration baisse. C’est aussi le cas de notre tonus musculaire. Même chose pour notre rythme cardiaque. Ainsi, plus on entre en état de somnolence et plus nos paupières deviennent lourdes. Au bout d’environ 20mn, le sommeil s’en vient. Nous finissons alors par nous endormir.

A la maison, et notamment le soir, somnoler est bien sûr tout à fait normal. Sur un canapé ou dans un lit, être en état somnolence ne nous fait courir aucun risque. Cependant, lorsqu’il s’agit de somnolence au volant, c’est une toute autre histoire. En effet, la somnolence entraînant des micro-sommeils, il va sans dire que conduire dans cet état pourrait entraîner de graves conséquences. Eh oui, quelques secondes d’inattention, c’est largement suffisant pour être victime d’un accident. Ainsi, la somnolence au volant est aujourd’hui considérée comme un facteur des plus accidentogènes. Elle est même, devant la vitesse, la première cause de mortalité sur les autoroutes.

Comment éviter la somnolence au volant ?

La somnolence pouvant se manifester dès lors qu’il y a manque de sommeil ou fatigue, pour éviter une somnolence au volant, la méthode la plus efficace est de bien dormir, surtout la veille de votre départ. Oubliez le café ou le fait de rouler avec les fenêtres ouvertes. Si vous manquez de sommeil, ils ne vous empêcheront aucunement de somnoler à un moment ou un autre. Le mieux est donc de toujours se coucher et se lever à des heures convenables avant de prendre le volant. Dormez au moins 5 heures pour être le plus frais possible au moment de partir. Pour ce faire, pensez à préparer votre départ bien avant le jour J.

Une fois sur la route, évitez enfin de conduire plus de deux heures d’affilée. Pensez à prendre une pause de 15mn tous les 200 km. Ainsi, vous réduirez considérablement les risques. Vous pourrez arriver à bon port sans encombre, et pleinement profiter de vos vacances.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.