Orcal Astor 125, la simplicité alliée à l’élégance

orcal_astor-noir-2« Un petit bijou d’esthétique vintage conçu avec le plus grand soin par des chics types, pour des chics types », c’est ainsi qu’on décrit cette nouvelle Orcal Astor 125. On en parle également comme d’une bécane à l’allure simple mais pourtant élégante, sans oublier son côté pratique et ses performances : des plus appréciables… Est-elle séduisante à ce point ? Tout de suite plus de détails.

Son style

Son style néo-vintage est donc la première chose que l’on remarque en la regardant. Son coloris biton noir et gris, ses jantes à rayons, ou encore son phare et ses rétroviseurs de forme ronde sont en effet autant d’éléments qui contribuent à accentuer son côté Vintage. Le chrome, également très présent (au niveau des compteurs, des garde-boue, des amortisseurs,…) contribue à renfoncer ce côté rétro de l’engin… Bref, un brin oldschool avec cependant une petite touche de modernité. Son allure a donc effectivement du charme.orcal_astor

La mécanique

Ici nous auront donc à faire à un monocylindre quatre temps, doté d’un simple arbre à cames en tête et de deux soupapes. Pour la part de modernité, on retrouvera un arbre d’équilibrage sur ce moteur, destiné à supprimer les vibrations. Pas de radiateur toute fois, le refroidissement à air étant jugé amplement suffisant. Au niveau du carburateur, également la belle se contentera d’un petit 25 mm, le tout pour une puissance assez surprenante : presque 10 chevaux. Pour assurer le freinage, deux disques de 300 mm à l’avant et 210 à l’arrière seront présents… Verdict : simple donc mais plutôt efficace.orcal_astor-moteur

Toujours pour parler d’efficacité et de performances, l’Orcal Astor 125 pourrait se classer dans la catégorie des poids légers, celle-ci ne pensant en effet que 124 kg. La maniabilité et la prise en mains devraient donc pouvoir se faire avec aisance pour ensuite pouvoir aller profiter de la belle et de son réservoir : d’une contenance de 16 litres. Elle pourra donc nous offrir de quoi apprécier une belle balade, assis confortablement sur sa petite placée à 780 mm du sol. Encore un autre point positif donc pour cette 125 qui vous rappellera en plus le bon vieux temps.

Un bon coup de kick pourra en effet la démarrer, celle-ci offrant tout de même une solution de facilité : un démarreur électrique. Au guidon, (en alu et à section variable bien sûr) compteur de vitesse et compte-tours seront présents et à l’arrêt une béquille centrale et une autre latérale pourront être utilisées.

Au final,

« Un petit bijou d’esthétique vintage » ? L’on pourrait donc dire « oui » ! L’Orcal Astor 125 semble en effet avoir toutes les qualités pour plaire, surtout aux motards … nostalgiques de la bonne vielle époque. Côté prix, cependant nous resteront bien dans notre époque : l’Astor 125 étant proposée à 2320 euros.orcal_astor-noir

Laisser un commentaire