Salon de Tokyo 2015 : Les nouveautés marquantes !

salon-tokyo-2015Nouveautés, nouveautés et encore nouveautés. Au Salon de Tokyo 2015, les constructeurs s’en sont donnés à cœur joie ! Chez Toyota, Suzuki, Nissan ou encore Honda, les concepts ont été nombreux. Même chose du côté des autres marques à l’instar de Mazda, Mitsubishi ou Mercedes… bref du neuf et encore du neuf que nous allons vous faire découvrir dans les prochaines lignes.

Décidément ce 44e Tokyo Motor Show aura été un véritable salon des découvertes. Ayant ouvert ses portes au public du vendredi 28 octobre au dimanche 8 novembre 2015, dès le 1er jour ce fut une véritable avalanche de nouveautés que les constructeurs ont lâchés pour le plus grand plaisir des fans d’auto et de mécanique venus en masse. Avec des concepts-cars aussi étonnants les uns que les autres et d’autres innovations incroyables préfigurant ce que sera certainement le futur de l’automobile dans un avenir proche, fans de voitures ou de motos ont donc eu droit à leur lot de surprises avec des innovations des plus inédites retrouvées chez des constructeurs comme Honda, Nissan, ou Toyota…

Tous les grands noms de l’auto ont bien sûr été au rendez-vous notamment Honda donc qui pour ce TMS 2015 a dévoilé sa Clarity Full Cell : une voiture à pile à combustible destinée à rivaliser avec celle de Toyota : la Mirai ou encore d’autres constructeurs comme Suzuki avec lequel le public a pu apprécier la nouvelle Ignis. Du côté des constructeurs européens, là aussi, les nouveautés ont su attirer l’attention notamment avec l’arrivée de la nouvelle Mini Cabrio ou encore les Porsche 991 4S et Macan GTS qui comme les autres ont marqué l’évènement, décidément des plus surprenants à chaque nouvelle édition.

Sans plus attendre voici donc quelques-unes des principales nouveautés ayant marqué ce salon du Tokyo Motor Show 2015…

Commençons avec Toyota :

Pour ce TMS 2015, le constructeur nippon est venu avec plusieurs grandes nouveautés notamment le TOYOTA KIKAI : un Hot Rod au look et au design surprenant, sans doute le plus fou des concepts cars dévoilés lors du salon. Mélange insolite entre Hot Rod et buggy, celui-ci propose en effet un poste de conduite central tout en étant pourtant capable de transporter 2 autres passagers. Autres particularités du véhicule : son moteur, ses suspensions … visibles de l’extérieur. Sa carrosserie minimaliste ne recouvre que l’habitacle, celui-ci étant lui-même largement ouvert sur l’extérieur via l’usage de vastes parties vitrées. L’on sait toutefois que ce concept des plus intéressants ne sera ni commercialisé sur le marché local ni ailleurs… un peu dommage pour ce véhicule d’une grande originalité.toyota-kikai

Toujours du côté du numéro 1 mondial de l’automobile le TOYOTA S-FR a également été l’une des stars de l’évènement : un concept coupé 2+2 léger mais puissant puisque doté d’un moteur de 130 chevaux. Une production en série sera-t-elle prévue ? Pour le moment aucune info n’a été divulguée. Quoi qu’il en soit si cela se faisait nous pourrions profiter d’un excellent petit coupé conçu pour procurer un plaisir de conduite maximum, la transmission se faisant sur les roues arrière et à l’aide d’une boite manuelle à 6 rapports. A noter que ce petit poids plume ne fera que 980 kilos sur la balance, un peu près le même poids que la dernière Mazda MX-5 : une probable rivale donc pour cette S-FR.

Chez Suzuki :

Les SUZUKI AIR TRISER ET MIGHTY DECK ont assuré le show. Ces deux concepts destinés au « pavé et à la plage » ont fièrement été présentés au stand de la marque avec d’un côté, l’Air Triser donc : un petit monospace doté d’un habitacle surprenant puisque transformable à volonté et de l’autre, le Mighty Deck : un micro pick-up façon Mighty Boy, destiné à la plage comme son homologue Français le fameux Cactus M.

Le mini-monospace de Suzuki Air Triser a notamment attiré l’attention avec ses formes rectangulaires (rappelant une adorable petite boite) et son intérieur décidément insolite. Avec ses 1,70 m de large pour 1,80 m de haut et ses 4,20 m de long, celui-ci propose un habitacle compartimenté en trois rangées, modulable à souhait. Pour les passagers, diverses positions seront ainsi disponibles avec au choix : la position « relaxation » avec les sièges disposés face-à-face ou encore la position « lounge » transformant les sièges en une grande banquette disposée en U façon salon. En bonus un écran aura été incrusté dans le montant droit du véhicule, bref, de quoi se sentir comme à la maison.suzuki-air-triser

Suzuki-Mighty-Deck_2Le Suzuki Mighty Deck quant à lui, un mini pick-up façon K-car destiné à la plage avec ses 3,39 m de long pour 1,47 m de large et 1,54 m de haut a largement suscité la curiosité avec notamment ses couleurs : jaune et Suzuki-Mighty-Deckbleu (comme le soleil et la mer). Sa finition en bois à l’avant et à l’arrière ainsi que son siège passager se rabattant pour laisser place à un espace destiné à accueillir une planche de surf ou son moteur : un trois-cylindres turbo de 660 cc associé à un moteur électrique n’ont bien sûr pas manqué d’attirer l’attention, le tout accompagné d’une transmission automatique.

Autre Star de chez Suzuki sinon, la SUZUKI IGNIS : Une petite citadine faisant la taille d’une Twingo, mais aux allures de baroudeuses. Dotées de cinq portes et haut perchée, celle-ci a repris le design du concept-car iM-4 avec notamment sa face avant musclée et une griffe près de la custode arrière. Fabriquée au Japon sur la même base que la Baleno, elle sera dotée de deux motorisations différentes à savoir un moteur 1.0-litre turbo et un autre de 1.2-litres, un hybride cette fois-ci avec transmission intégrale en option. Elle devrait pouvoir être commercialisée en Europe au début de l’année 2017…

suzuki-ignis

Du côté de Nissan :

Le 100 % électrique et le 100 % autonome ont été à l’honneur notamment avec le CONCEPT IDS. Présenté en exclusivité à Tokyo, avec son volant rétractable et son habitacle dessiné comme un salon il préfigure très certainement le futur du véhicule autonome et 100 % électrique selon Nissan. Plus besoin de conduire pour rouler donc avec cette IDS : celle-ci proposant en effet un mode pilotage automatique faisant disparaitre le volant dans le tableau de bord pour laisser place à un écran tactile… L’intérieur se transforme dès lors en une sorte de salon, éclairé par des lumières bleues laissant aux passagers le temps de se relaxer tout en profitant paisiblement du trajet… Totalement électrique, une batterie de 60 kWh se chargera d’alimenter l’IDS pour lui fournir une autonomie, probablement supérieur à celle de Leaf actuelle. Autre particularité du concept : sa coque ultra légère constituée en grande partie de fibre de carbone ayant permis une réduction de poids conséquente au profit de ses performances. Sa calandre proéminente devrait quant à elle se retrouver sur les futures générations de Leaf, attendues d’ici la fin de la décennie.Salon-de-Tokyo-2015-Nissan-concept-IDS

Chez Honda :

La HONDA CLARITY FUEL CELL fut l’une des principales attractions. Usant d’hydrogène et d’air et clairement conçue pour venir rivaliser avec la Toyota Mirai, cette berline qui pourrait annoncer le futur de la voiture à pile à combustible selon Honda a attirer la foule souhaitant découvrir ce système innovant et annoncé beaucoup plus performant que celui de la Mirai. La Clarity Fuel Cell devrait en effet être capable de couvrir 700 kilomètres (contre 500 pour la Mirai) le tout en ne rejetant que l’eau… Son plein d’hydrogène se ferait en seulement en 3 minutes, le mélange hydrogène – oxygène alimentant par la suite son moteur électrique étant destiné à lui fournir l’équivalent de 180 chevaux soit 30 de plus que sa rivale. Prévue pour être produite en série, elle devrait être commercialisée dès 2016 au Japon et aux Etats-Unis avant d’arriver en France d’ici 2017.honda-clarity-fuel-cell

Au stand de Yamaha :

La YAMAHA SPORTS RIDE CONCEPT fut la grande surprise dévoilée par le constructeur. Ne s’agissant pas d’un « 2 roues » mais d’une voiture, ce concept inédit n’a donc pas manqué d’attirer les regards. De conception ultra-légère il s’agit d’un coupé annoncé des plus agiles. Réalisé avec la collaboration de Gordon Murray, à l’origine de la McLaren F1, l’engin a été conçu de manière simple mais des plus efficaces usant de fibre de carbone pour un poids total de 750 kilos. Basé sur la monocoque iStream son châssis est composé de tubes en acier, renforcé par l’usage de matériaux composites ultra-modernes… Au niveau du look en tout cas ça celle-ci a indéniablement de quoi plaire, affichant des lignes agressives et une allure plutôt sportive et très futuristes.Yamaha-Sports-Ride-Concept

Chez Mitsubishi :

Tous les regards se sont posés sur la MITSUBISHI EX-CONCEPT : Un SUV électrique se démarquant par sa calandre en « X » et sa transmission intégrale avec son groupe motopropulseur 100 % électrique. Ce groupe Twin Motor 4WD constitué de deux moteurs électriques dont l’un est destiné à faire tourner les roues avant et l’autre les roues arrière a été au centre de toutes les attentions. De 70 kW chacun c’est donc un total de 190 chevaux environ que ces derniers produiront pour faire avancer l’engin, bénéficiant par ailleurs de toutes les dernières innovations de la marque en termes de nouvelles technologies. Une autonomie de 400 km est annoncée pour ce concept étant, lui aussi, équipé des dernières technologies en matière de conduite autonome.mitsubishi-ex-concept

Du côté de chez Mazda,

C’est la MAZDA RX-VISION qui a assuré le spectacle. La RX-Vision : un concept de coupé sportif reprenant le meilleur des RX-7 et RX-8 pour un rendu encore plus étonnant a en effet vite fait d’attirer les fans du fameux moteur Wankel à piston rotatif, retrouvé sous le long capot de ce petit joujou de Mazda. Le constructeur japonais aurait amélioré ce dernier avant d’en équiper sa RX Vision corrigeant notamment les problèmes liés au Wankel en termes de consommation. Appelé SKYACTIV-R, le futur moteur rotatif du constructeur nippon devrait ainsi miser sur une construction légère et une électronique à la pointe de la technologie pour des performances encore plus appréciables. A noter que cette Mazda RX-Vision, devrait aussi préfigurer un futur modèle de la marque : la RX-9.mazda_rx-vision

Cette fois-ci chez Mercedes : La MERCEDES VISION TOKYO.

Après son concept F015, Mercedes a en effet profité du TMS pour dévoiler un autre concept lui aussi capable de rouler sans conducteur : le VISION TOKYO. Bien que l’extérieur du véhicule soit à lui seul des plus spectaculaires, (une carrosserie chromée, des roues de 26 pouces, une calandre surdimensionnée et une multitude de néons…) c’est à l’intérieur que la surprise fut la plus grande. Véritable salon roulant et autonome donc « La pureté et la sensualité de son style définissent la nouvelle interprétation du luxe moderne selon Mercedes »… A bord, les cinq heureux passagers pourront prendre place dans un habitacle ultraconfortable et profiter de multiples écrans en plus d’hologrammes projetés pour permettre de choisir la musique ou partager une multitude de données sur les réseaux. Au-delà de son design assez excentrique, la Vision Tokyo se démarquera par son autonomie de 980 kilomètres au total : Une batterie annexe rechargeable par induction permettant de profiter de 190 km d’autonomie, le reste (790 km) étant obtenu par l’usage d’un une pile à combustible.Mercedes-Benz-Vision-Tokyo

Et enfin chez Lexus :

La Lexus LF-FC et ses 5,30 mètres a été l’attraction principale proposée par le constructeur. Avec son design futuriste et sa pile à combustible, cet immense coupé 4 places aux allures de limousine affichant des lignes affinées, une imposante calandre et de longues optiques arrière lui conférant un look assez agressif n’est pas passé inaperçu. A l’intérieur, les visiteurs ont pu découvrir un habitacle hors du commun intégrant notamment des sièges arrière aussi confortable que les meilleurs fauteuils de salon et comme dans la BMW Série 7, des commandes répondant par simple geste de la main. Niveau motorisation c’est donc une pile à combustible qui sera chargée d’animer la bête, celle-ci entraînant les roues arrière tout en alimentant les deux moteurs électriques installés sur l’essieu avant. La transmission intégrale sera notamment au programme à bord de cette LF-FC.lexus_lf-fc_concept

Laisser un commentaire