Tout ce qu’il faut savoir sur les différentes garanties et extensions automobiles

citroen-c4-cactus

Lors de l’achat d’une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, diverses garanties peuvent être offertes par les concessionnaires, les constructeurs ou les mandataires. Mais quelles sont-elles ? Et quelles sont leurs réelles utilités ? Ne cherchez plus, on vous dit tout à ce sujet. 

Quelles sont les garanties automobiles existantes ?

Lors de l’achat d’une voiture, différentes garanties peuvent vous être offertes. Elles peuvent être proposées que ce soit par un constructeur, un concessionnaire, ou un mandataire. Ces garanties sont : les garanties légales et les garanties contractuelles. Il faut également savoir que certains vendeurs automobiles pourront vous proposer ce qu’on appelle des extensions de garanties. Dans tous le cas, retenez que lors de l’achat de votre véhicule, neuf ou d’occasion, vous devrez toujours bénéficier des garanties légales. La loi oblige en effet les constructeurs et les concessionnaires à vous proposer ces dernières. De quoi vous protéger notamment contre les défauts de conformité et les différents vices cachés.

Les garanties légales

Les garanties légales sont donc des garanties que la loi impose aux vendeurs de proposer à leurs clients. Parmi elles, il y a tout d’abord la garantie légale de conformité. Celle-ci vise à vous protéger contre les défauts de conformité ayant déjà pu exister au moment de la livraison de votre véhicule. Cette garantie doit obligatoirement vous être proposée, qu’il s’agisse d’un véhicule neuf ou d’occasion. Elle est valable pendant les 2 ans qui suivent la livraison de votre voiture. Ainsi, grâce à elle, vous pourrez revendiquer une réparation, un remplacement ou un remboursement auprès du vendeur, au cas où vous auriez constaté un caractère défectueux ou une non-conformité d’une pièce par rapport à la description qui en a été faite. Sachez toutefois que cette garantie de conformité ne peut s’appliquer que si vous ignoriez l’existence des défauts au moment de l’achat de votre voiture. Elle n’est plus valable si le vendeur vous a déjà informé de leur existence avant la conclusion de la vente. C’est également le cas si les défauts ont été causés par vos propres actions. Par exemple à la suite d’un remplacement ou de l’ajout d’une pièce que vous auriez vous-même effectué.

En plus de la garantie légale de conformité, la loi impose sinon aux vendeurs de vous proposer la garantie légale des vices cachés. Pour sa part, cette garantie obligatoire (selon le code de la consommation) vise à vous protéger de la mauvaise foi de certaines personnes. En effet, il n’est pas rare, surtout le marché de l’occasion, de se retrouver après l’achat avec une voiture non conforme aux descriptions données. Certaines peuvent notamment avoir été trafiquées au niveau du kilométrage. D’autres peuvent avoir un numéro de série ou des traces de chocs maquillés… Dans tous les cas, s’il y a tromperie ou de dol sur l’achat de votre véhicule, grâce à la garantie légale des vices cachés, vous pourrez réclamer des dommages et intérêts ou encore une réparation des défauts au vendeur. Il vous sera par ailleurs possible d’exiger une restitution du véhicule ou encore un remboursement de son prix. Ces réclamations, vous pourrez les faire pendant les 2 ans suivant l’achat de votre voiture.

Les garanties contractuelles

En outre, de nombreux vendeurs et constructeurs peuvent aujourd’hui vous proposer ce qu’on appelle des « garanties contractuelles ». Contrairement aux garanties légales régies par la loi, il faut toutefois savoir que ces dernières ne sont pas obligatoires. De ce fait, les vendeurs et les constructeurs peuvent ou non vous les proposer. Ceux-ci sont également libres de fixer la durée et l’étendue de ces garanties. Néanmoins, ceux qui les proposent sont tenus de respecter leurs engagements. Pour ce faire, un contrat est établit par écrit. Une fois que ce dernier est signé, il mettra alors en jeu la responsabilité de tous ses signataires.

Parmi les garanties contractuelles, on retrouve ainsi la garantie constructeur. Celle-ci peut vous être proposée si vous décidez d’acheter une voiture neuve. Il s’agit en fait d’une sorte d’assurance. Elle est prévue par le constructeur pour vous couvrir notamment en cas de pannes. Cela peut inclure des pannes mécaniques, électroniques ou encore électriques. En général, chez les constructeurs européens, cette garantie peut s’étendre sur 2 ans après l’achat. Durant ce délai, en cas de défauts ou d’autres problèmes, le constructeur prendra en charge les opérations nécessaires. Il pourra notamment s’occuper du remorquage, de la livraison des pièces de rechange ou des frais de main-d’œuvre (si la voiture a été confiée à un garagiste)… Tout ne dépendra en fait que des termes du contrat.

Mis à part la garantie constructeur, la garantie commerciale est sinon une autre garantie que pourra vous proposer un vendeur automobile. Pour sa part, celle-ci est le plus souvent offerte pour prouver que la voiture qui vous a été vendue est un produit fiable et de qualité. Si une garantie commerciale vous est offerte, sa durée et ses conditions d’application seront-elles aussi fixées par le vendeur dans votre contrat de vente. Elle sera alors applicable dès la signature du contrat. A noter également que cette garantie pourra vous être proposée à titre gratuit. Cependant, qu’il s’agisse d’une garantie constructeur ou commerciale, elle pourra tout aussi bien vous être facturée. Dans ce cas, on parle d’extension de garantie pour votre voiture. Cette extension constituera pour sa part une sorte prolongement des garanties légales ou gratuites. Elle vous permettra surtout de profiter de divers offres et prestations en plus selon les termes du contrat.

Chez certains vendeurs, selon vos envies et vos besoins, une ou plusieurs extensions de garantie pourront ainsi vous être proposées. Prise en charge en cas de défaillances diverses et au-delà de la période de garantie contractuelle, assistance en cas de panne et d’accident, remorquage, entretien ou maintenance… le choix est large. Attention toutefois car le contenu des offres et leur prix pourront considérablement varier d’une maque ou d’un vendeur à l’autre. Avant de vous engager, pensez donc à bien vérifier tous les points stipulés dans le contrat. Portez notamment une attention particulière aux différentes exclusions et restrictions mentionnées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.