Les plaques d’immatriculation : Quelques points à retenir

plaque immatriculationEn France, pour pouvoir rouler sans risquer de se faire sanctionner, vous devez absolument faire immatriculer votre véhicule à moteur. Il est obligatoire que votre voiture, votre moto ou votre scooter dispose de plaques d’immatriculation. Voici justement quelques points à retenir à ce sujet.

Les plaques d’immatriculation, obligatoires pour tous les véhicules à moteur

Si vous disposez d’un véhicule à moteur et souhaitez le mettre en circulation, sachez qu’il est obligatoire que celui-ci soit équipé de plaques d’immatriculation (Code de la route – Article R317-8) Ces plaques font partie des éléments du dispositif qui permettent d’identifier un véhicule du parc automobile français. Aussi appelées plaques minéralogiques, elles doivent être fixées de manière à être bien visible sur tout véhicule motorisé. Une voiture circulant sur les voies publiques doit en avoir 2, dont une à l’avant et une à l’arrière. Pour les motos, les scooters ou les remorques, une plaque doit obligatoirement être installée à l’arrière. Dans tous les cas, les plaques d’immatriculation doivent être visibles, parfaitement lisibles et inamovibles.

Installer uniquement des plaques d’immatriculation homologuées

Pour pouvoir installer des plaques d’immatriculation sur votre véhicule, celles-ci doivent être homologuées. Une plaque doit toujours être conforme à un modèle certifié. Elle doit d’ailleurs comporter en son sein, le dit numéro d’homologation. Ainsi, seuls des professionnels de la plaque d’immatriculation, à l’instar de Cmaplaque sont habilités à les réaliser. En vous adressant à ces spécialistes, vous êtes sûr de disposer de plaques conformes et respectant les règles de tailles ou de disposition de tous éléments qui la composent. Pour rappel, une plaque d’immatriculation doit afficher le numéro inscrit sur votre carte grise. Le format SIV comprend le symbole européen complété de la lettre « F » sur fond bleu, ainsi qu’un identifiant territorial. Pour les immatriculations type FNI, la plaque doit comporter le symbole européen complété de la lettre « F » et le numéro (d’un maximum de 8 caractères). A noter que la hauteur et l’écartement des lettres et des chiffres doit se faire selon des mesures précises que les professionnels du domaine connaissent parfaitement.

Toujours utiliser des plaques d’immatriculation en bon état

Enfin, comme dit précédemment, les plaques installées sur un véhicule doivent toujours être parfaitement lisibles. Si vos plaques sont en mauvaise état, pensez à immédiatement les changer. Pour ce faire, adressez-vous uniquement à des professionnels ou à un centre auto. Aujourd’hui, il est d’ailleurs possible de faire fabriquer ses nouvelles plaques très rapidement. Toutes les opérations nécessaires peuvent s’effectuer en ligne. C’est le cas par exemple avec des professionnels comme Cmaplaque. Ce spécialiste des plaques d’immatriculation vous propose la réalisation de plaques de qualité, directement via son site. En seulement quelques étapes, l’on peut commander son produit. Il vous est proposé des plaques de qualité, de fabrication française, livrables en 24/48h, le tout à des prix largement compétitifs. Des options de personnalisation sont également envisageables, en fonction de vos besoins. A noter que les plaques proposées sont homologuées par le Ministère de l’Intérieur & l’UTAC.

Pour éviter les ennuis, n’oubliez donc pas de toujours immatriculer votre voiture, votre moto, votre scooter, ou votre remorque. Pour rappel, circuler avec un véhicule sans plaques ou avec des plaques d’immatriculation non conformes peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros.

Laisser un commentaire