Permis de conduire, carte grise : A quand une vraie réforme?

Suite au discours de François Hollande en déplacement dans le Val-d’Oise (95) mardi 6 Mai, un mot et même une promesse a été formulé par notre Président : Réformer le permis de conduire. Excellente idée au demeurant, reste à voir l’aspect concret de la chose.

permis de conduire rigolo

Idéalement, il est temps de faire quelque chose, vu le nombre de permis retirés et donc, de personnes roulant malheureusement sans permis. Réduire les tarifs serait déjà un excellent début, certaines formations pour le permis B pouvant coûter plus de 1500€, et tenter d’uniformiser les tarifs sur le plan national serait un plus non négligeable. Mais également moderniser le système. Car oui, nous sommes au XXIème siècle et à l’heure où l’on peut porter plainte par internet, comment peut-il être encore possible que les auto-écoles communiquent avec les Préfectures par voie postale? C’est encore malheureusement le cas.

verite-sur-le-permis-de-conduire

L’arnaque du permis de conduire bientôt abolie?

Également, augmenter le nombre d’inspecteurs par région. Dans la Seine et Marne par exemple, il y a 27 inspecteurs pour le département et seulement 19 d’opérationnels pour une trentaine de dossiers en attente par auto-école! Augmentons aussi le nombre de présentation possible en donnant 6 place d’examen par période (3 pour les nouveaux et 3 pour les recaler par exemple).

En l’état, le plus gros problème étant d’obtenir une date de passage de l’examen du fait du manque d’effectif, pouvant aller à plus de 6 mois d’attente dans certaines régions, ce qui me parait être inadmissible! Car si l’automobiliste est une vache à lait, autant en profiter pour en augmenter le nombre, non?

Et les cartes grises?!

En parlant de vache à lait, pourquoi ne pas tenter une réforme des cartes grises? Certes, le SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules) a été créé afin de pouvoir palier à la saturation des combinaisons possibles de nos bonnes vieilles plaques minéralogiques. Mis en place sous Sarkozy avec l’idée initiale de copier nos voisins belges, allemands ou suisses, ce système a malheureusement été mis en place « A la Française » car oui, le français n’aime pas qu’on lui bouleverse ses p’tites habitudes bien confortable et… Totalement idiote!

Je m’explique : Nombre de nos voisins européens ont une carte grise et une plaque d’immatriculation nominative, qu’ils posent sur leur véhicule puis qu’ils enlèvent lors de la vente ou la destruction de celui-ci. Ce qui force l’acheteur potentiel à faire les démarches nécessaires aux fins d’immatriculer sa nouvelle acquisition.

Or, dans notre bonne chère vieille France, nous avons fait tout l’inverse : l’immatriculation du véhicule reste à vie, la carte grise est donnée à l’acquéreur et libre à lui de la refaire ou non à son nom (légalement, il peut circuler avec une carte grise barrée « vendue/cédée le (date et heure) » durant un mois, qui est la période légale pour faire les démarches administratives d’un nouveau certificat. Mais certains malotrus préfèrent économiser entre 100 et 300€ en moyenne pour un véhicule de plus de 10ans (dépendant de la région et du nombre de chevaux fiscaux du véhicule) et circulent donc avec votre carte grise et s’amusent allègrement à se stationner n’importe où, déclencher quelques radars où encore, commettre des délits beaucoup plus répréhensibles. Et qui reçoit, dans le meilleur des cas, le joli courrier venant de Rennes (centralisation des PV) et dans le pire la visite de la Gendarmerie/Police à son domicile? Et bien vous!! Car, même si vous avez envoyé le certificat de cession à la préfecture de votre domicile, il arrive bien souvent que le dossier ne soit pas traité et que vous soyez légalement toujours propriétaire d’un véhicule appartenant à un autre. A vous de justifier ensuite d’avoir bien vendu votre moyen de locomotion par le biais du certificat de cession dont il faut garder dans tous les cas au moins une copie.

Heureusement, La Cour de cassation a décidé de dédouaner des nouvelles amendes les anciens propriétaires d’une voiture. En effet, du moment que le nom du nouveau propriétaire indélicat est communiqué à la justice, elle annule la condamnation dès lors que le juge aura constaté « la cession à un acquéreur identifié »

D’autre part, il serait enfin temps de revoir la tarification des cartes grises. Pour immatriculer un véhicule dans nombreux pays européens, le système de calcul ne se base pas sur les chevaux fiscaux (vu que ça n’existe pas), mais principalement sur la puissance et la cylindrée, l’âge et le type de carburant.

En résumé, il y a encore beaucoup de progrès à faire concernant l’administratif autour de l’automobile. Mais il faut croire qu’il est plus facile de vous sanctionner (et donc de prendre votre pognon) que de faire en sorte que tout puisse se passer au mieux dans la meilleure des France!

Carte grise

crédit photo: sandrinegwada.skynetblogs.be, bede-news.com, europe1.fr.

Laisser un commentaire