Limitation à 80km/h : Vers une germanisation des nationales?

80 km/h sur routeCela fait un long moment que l’Etat a dans ses cartons de réformes celle de la limitation de vitesse. Après une intense réflexion sur la limitation à 120km/h sur autoroute, Manuel Valls s’est finalement penché sur la France profonde, en l’occurrence nos chères départementales et nationales, alors qu’il était encore Ministre de l’Intérieur, afin d’en réduire la vitesse maximale.

On pourrait y voir là des intérêts multiples et non-négligeables tels que : baisse de la mortalité, réduction de la pollution, réduction de la consommation de carburant et tout ceci, mis en parallèle à la multiplications des radars, permettrait également de renflouer les caisses de l’Etat. 

Mais qu’en est-il précisément et quel impact (non-calculé par nos Maîtres-penseurs qui, eux, ont un chauffeur) aura donc cette baisse de la vitesse à 80km/h pour les usagers de la route que nous sommes tous?

Tout d’abord, il faut savoir que d’autres pays circulent à cette modeste allure sur leurs tronçons régionaux, comme l’Allemagne. Certes, on parle beaucoup de l’avantage des autoroutes illimitées, mais ce ne sont que d’infimes portions, le reste du réseau allemand étant limité à 120km/h et 80km/h sur le réseau secondaire. Ils s’en accommodent très bien d’ailleurs. Sauf qu’ils ont moins de feux tricolores et autres rond-points sur leur trajet.

Or, en France, le développement des tronçons de routes nationales à tendance à devenir de plus en plus fréquemment des 2×2 voies, limitées à 110km/h. Il suffit pour cela de regarder la N4. Pour un trajet Paris-Nancy, nous sommes à près de 60% en 2×2 voies. Ce qui donne en moyenne 3h40 pour 313km et pas loin de 40€ de péage économisé contre 3h35 et 383km en passant par l’A4. Et c’est de même pour de nombreuses régions.

Donc, quel est l’intérêt réel de cette baisse de vitesse? 

Restons sur un point de vue écologique. La réduction de 10km/h permettrait d’économiser théoriquement 0.3l/100km, de réduire l’usure des pneus et réduire les émissions polluantes. Valable pour les diesels grâce à leur couple, mais pas pour les essences. Pour relancer la mécanique et garder du répondant de la pédale d’accélérateur, vous serez nombreux à rester ou redescendre sur le 4ème rapport. Pas bon pour votre moteur ni pour la pollution. 

Quant à la baisse des accidents et de la mortalité sur les tronçon à 2 voies, il faudrait déjà commencer par mettre les radars sur les zones accidentogènes et non pas là ou on est sur de faire du fric. Baisser le taux de mortalité sous la barre des 2000 morts d’ici 2020 est fort louable, mais je reste persuadé que c’est un prétexte malsain pour tenter d’encaisser le jackpot. De plus, selon les derniers relevés, la majorité des accidents mortels sur départementales/nationales seraient en priorité causé par… L’alcool et par la fatigue.

Egalement, les radars actuels baissent leur nombre de flash à la journée, et l’automobiliste étant la vache à lait de l’Etat, cela permettra de relancer leur activité. 
Il suffit pour cela de regarder le périphérique parisien pour le comprendre. Depuis la dernière baisse de vitesse, il y a eu une augmentation d’environ 30% des flash journaliers. De plus, contrairement à ce que l’on pense, cela a eu pour effet d’augmenter la pollution, car pour tenir le 70, les usagers ont tombé un rapport. Même si il est vrai que la vitesse moyenne sur le périph’ est aux alentours des 30km/h en journée. 

En conclusion, prendre exemple sur nos voisins européens peut être une excellente chose, vu qu’en France on a pas de pétrole et plus d’idées, encore faut-il que ce puisse être applicable chez nous et non comme l’infâme système SIV pour les plaques d’immatriculation, qui n’a pas résolu le problème des non-mutations de cartes grises!

Limitation à 80km/h alors vous êtes pour ou contre?

 

Laisser un commentaire