Les grosses cylindrées injustement accusées.

Mercedes-clsTout commence à Noisy-le-sec. Le maire, Laurent Rivoire réagit après un accident, ayant impliqué deux véhicules de luxe, loués à l’occasion d’un mariage. Les faits : après une course dans les rues de la ville, au-delà des limitations de vitesse, l’un des deux véhicules a perdu le contrôle, causant ainsi la mort d’un piéton.
Laurent Rivoire ne tarde pas à réagir face au drame. Mais l’accusation se porte sur des suspects inhabituels. Les 1ers coupables montrés du doigt sont alors les « grosses cylindrées ». Une réclamation se fait vite entendre. Et une demande de législation plus stricte fait rapidement son apparition en ce qui concerne la réglementation et l’accès à ces voitures.Le maire de Noisy-le-sec de dire : « Il faut légiférer. Soit on interdit la location de ces grosses cylindrées à des jeunes inexpérimentés, soit on crée un permis spécifique pour les conduire, comme pour les motos » Réaction normale ou exagérée. En tout cas ce dernier est bien décidé à agir. Il a donc d’ores et déjà envoyé un courrier au ministre de l’Intérieur lui demandant une nouvelle législation relative au sujet.

Les appréciations ne sont cependant pas les mêmes. En effet peut-on applaudir à cette initiative ou la critiquer ? La situation est bien plus complexe car le fait d’être au volant d’une de ces grosses cylindrées n’est pas forcément le facteur principal à l’origine des accidents. Plusieurs autres variables sont de ce fait à prendre en compte. Certes, il est vrai qu’une voiture dotée d’une puissance supérieure à la moyenne, entre de mauvaises mains pourrait être considéré comme dangereuse. Mais il ne faut pas oublier que ce n’est pas la voiture (à moins d’être possédée) qui pousse à l’accident. Le conducteur joue un rôle d’autant plus important en considérant le fait qu’il n’a pas les compétences ou l’expérience requise pour piloter de tels engins.
À chacun sa perception :
tout d’abord il faudrait chercher à définir ce que l’on entend exactement par « grosse cylindrée ». La question qui se pose est donc : à partir de quel niveau de puissance classe-t-on une voiture dans cette catégorie ? Il faut reconnaitre que l’accident de Noisy-le-sec avait impliqué une Porsche Boxer et une Mercedes de location. Mais cet accident aurait bien pu se produire avec n’importe quel autre véhicule. Il faut donc considérer que les conducteurs peuvent être les 1ers responsables. Ces derniers seraient donc logiquement porteurs du blâme et non les voitures. Avec de la puissance sous le capot (ou non), un accident est toujours vite arrivé. Manque d’attention, négligence, non-respect du code et des diverses règlementations, ivresse, ou tout simplement inaptitude et inconscience… tous ces facteurs peuvent vite faire arriver un drame.

Une nouvelle loi sur la limitation et la règlementation de l’accès à ces grosses cylindrées est-elle une si bonne idée que ça ? La question demeure. Les interdire pour les jeunes permis . Instaurer un âge obligatoire pour pouvoir les conduire . Ou alors envisager un permis spécial dédié à ces voitures . Ce qu’il faut savoir c’est qu’avec un gros où un petit moteur, une voiture reste une machine sous le contrôle et la responsabilité de son conducteur. Lorsque la tentation d’enfreindre les règles pointe le bout de son nez, jeune permis, professionnel, bref tout le monde peut devenir un danger pour les autres et pour eux-mêmes.
Cette nouvelle loi ne serait-elle pas mieux applicable aux sociétés de location proposant ce genre de véhicule? Il serait plus logique que ces dernières soient poussées à prendre les mesures nécessaires et relatives à l’accès à ces engins. Ces nouvelles mesures devront ainsi considérer l’âge et l’ancienneté du permis des personnes demandant location.

Laisser un commentaire