Le nouveau Dacia Duster fait son entrée en scène.

dacia_duster_5Il vient donc se présenter avec des nouveautés qui sont censées lui donner plus de raffinement et plus de modernité. Avec le succès que la marque a connu avec le Duster, on pourrait se demander pourquoi apporter de telles modifications sur le modèle . Certes, on doit reconnaitre que les ventes du Duster ont été des plus satisfaisantes pour la marque mais avec le nouveau Sandero et la nouvelle Logan, celui-ci risquait de rester dans l’ombre. Voilà donc ce qui explique la volonté de la marque Franco-Roumaine de proposer cette nouvelle version du Duster, capable de s’aligner avec les nouvelles tendances du moment.
Il est vrai que comparé aux progrès réalisés sur le Lodgy en 2012, le Duster, prenait un véritable coup de vieux. Il se voyait en effet priver des dernières nouveautés technologiques telles que le faisceau électrique multiplexé. Et en matière de finition, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, le Duster n’avait franchement pas de quoi rivaliser avec les nouvelles générations de Logan, de Sandero ou de Lodgy.
Pour réparer cette petite injustice, le Duster a donc au droit un petit relooking. Il ne bénéficiera donc que quelques modifications en matière de finition, d’équipement, de motorisation qui devrait lui apporter plus de punch et plus de raffinement. Ainsi, le Duster adopte un nouveau look. De nouvelles jantes, une nouvelle calandre, des barres de toit plus robustes, des nouveaux feux avant et arrière, un tout qui donne enfin à la voiture un air plus moderne et à jour. Les ingénieurs ont cependant veillé à ce que les traits caractéristiques du Duster soient conservés. Le Duster reste donc le Duster mais en un peu plus flatteur.

Là où les changements sauteront aux yeux, c’est surtout à l’intérieur et sous le capot. Au 1er regard, l’on pourra vite se rendre compte que vue de l’intérieur, ce nouveau Dacia Duster n’a rien à voir avec l’ancien. Le nouvel habitacle offrira des nouveautés que l’on constatera dès l’ouverture des portières. On y remarquera tout de suite les nouveaux blocs intégrant les commandes des lèvent vitres électriques mises en valeur par la nouvelle sellerie très bien réalisée et en accord avec les sièges. Cela fait tout de suite plus joli à voir et évoque incontestablement une meilleure qualité.
La planche de bord a elle aussi été revue. Elle est plus agréable à regarder et on remarquera tout de suite une meilleure qualité d’assemblage et de meilleurs matériaux. On aimera tout de suite l’ajout de petits éléments en chrome sur les 3 compteurs ronds et le gain de nouveaux espaces de rangement. Sur cette nouvelle console réaménagée, on pourra désormais voir un écran tactile de 7 pouces qui permettra de gérer le nouveau système multimédia du Duster.
En effet, grâce au multiplexage, le Duster pourra accueillir le même système multimédia Nav que l’on retrouve sur le Lodgy. Autres nouveautés : l’ESC ou contrôle de stabilité électronique, le régulateur-limiteur de vitesse, le radar de recul et deux autres airbags supplémentaires. Dans l’habitacle, en matière de dimension, rien ne change vraiment. Avec ses 4,31 mètres de long et son 1,82 mètre de large, le Duster offre toujours assez d’espace pour se sentir à son aise. L’espace aux jambes demeure des plus satisfaisants et permet d’accueillir avec confort 3 adultes à l’arrière. Le coffre d’une capacité de 475 litres en 4 x 2 et de 443 en 4 x 4 est toujours aussi pratique.

Là où le nouveau Duster a fait le plus d’effort, c’est au niveau de l’insonorisation. L’ancienne version réputée un peu bruyante a fortement été critiquée à ce niveau. Pas question donc de recevoir les mêmes remarques sur ce nouveau Duster. Les nuisances sonores à bord devraient donc être considérablement réduites notamment grâce à l’installation de nouveaux joints de portes et de fenêtres mais aussi grâce au remplissage des éléments creux. Coté acoustique donc, un travail plus poussé a été réalisé. Pour parvenir à une meilleure insonorité, une novelle plage arrière conçue et modelée de façon à se marier parfaitement aux contours de la malle a été installée. De même un travail important a été accompli au niveau des passages de roue avant et également au niveau du tablier moteur. Cela permet de réduire les bruits même si ceux-ci ne disparaissent pas totalement. L’on peut tout de même dire que c’est déjà là un gros progrès.

Si l’on cherche donc d’autres défauts à cette nouvelle version du Duster, on les retrouvera au niveau de la finition. Les plastiques des contres portent par exemple, ou encore le volant qui n’est toujours pas ajustable. Le confort au niveau des sièges reste également à désirer et l’on ne pourra que regretter la position du nouvel écran situé un peu trop bas sur la console centrale.
Pour ce qui est de la motorisation, le Duster nouvelle génération sera proposé avec le nouveau moteur de 1.2 l TCE de 125 chevaux. Mais à part celui-ci, vous pourrez également choisir entre une autre version essence et les versions diesel. En tout 4 motorisations seront disponibles en France dont deux essences et deux diesels. Le DCI de 90 chevaux vous sera proposé d’entrée de gamme en diesel en plus d’un DCI de 110 chevaux pour les versions 4 roues motrices. En essence donc vous pourrez avoir le choix entre le 1.2 TCE cité précédemment, et le 1.6 GPL de 105 chevaux en entrée de gamme essence.
Combiné avec le poids du Duster (1.202 kg) la motorisation 1.2 l TCE 125 chevaux se montre des plus performantes. Ce moteur le propulse facilement de 0 à 100 en 10.2 secondes et permet une consommation moyenne de 7 à 8 litres aux 100. La conduite reste souple et offre quand même assez de confort. Il s’en sort assez bien hors des routes bitumées même si on lui reprochera des roulis assez importants. Il procure tout de même d’agréables sensations et reste assez maniable. Que ce soit en ville ou ailleurs, ce Duster nouvelle version a donc un peu près tout ce qu’il faut pour satisfaire les fans ; et qui sait, il séduira peut-être une nouvelle clientèle.

Voir toutes la Gamme Dacia

Laisser un commentaire