la Volkswagen Karmann Ghia fête ses 60 ans

– C’est en 1953 et en interne que le prototype de la Volkswagen Karmann Ghia à été présenté

– Les produits dérivés d’Osnabrück ont vu la marque Volkswagen se hisser vers le marché haut de gamme

Volkswagen Karmann Ghia

Grâce au modèle Karmann Ghia, la gamme Volkswagen disposait au milieu des années 1950 d’un véhicule qui présentait plus d’attrait que la Coccinelle aux yeux des clients. Construit en 1953, le prototype célèbre cette année son 60ème anniversaire. Dévoilé en interne en marge du Salon de l’automobile de Paris, le véhicule a été mis en production en 1955. Aujourd’hui, ce prototype unique est l’une des vedettes de la collection automobile de Volkswagen Osnabrück.

 

Le lancement de la Karmann Ghia produite à Osnabrück a permis à Volkswagen de franchir une étape significative vers le marché haut de gamme. La Coccinelle fut bien évidemment le véhicule servant de base aux quelque 450 000 unités construites entre 1955 et 1974. Début 1953, Wilhelm Karmann a chargé Luigi Segre, de l’atelier de carrosserie Ghia de Turin, de concrétiser son idée, et ce sans même consulter Volkswagen dans un premier temps. Le cabriolet sport envisagé à l’origine devint finalement un petit coupé.

 

Voici soixante ans, en octobre 1953, le véhicule fut acheminé vers un petit garage à Paris pour être présenté au client qui avait fait le déplacement vers la capitale française à l’occasion du Salon de l’automobile de Paris. En novembre de la même année, Wilhelm Karmann était aux anges lorsqu’il dévoila la belle petite voiture à Heinrich Nordhoff, le très conservateur dirigeant de Volkswagen de l’époque. Grâce à la Volkswagen Coccinelle cabriolet qu’ils construisaient ensemble depuis 1949, une étroite relation de confiance unissait déjà la société de Wolfsburg et le carrossier établi depuis 1901 à Osnabrück. Karmann y puisa l’audace d’une telle approche.

 

Malgré certains détails qui lui semblèrent quelque peu basiques, le directeur général de Volkswagen fut conquis par le prototype. Après examen du facteur coût qui ne posa finalement aucun problème, il fut décidé de mettre le prototype en production en 1955. La période précédant le lancement de la production fut mise à profit pour procéder à quelques ultimes perfectionnements. Quelques détails de l’aménagement intérieur et de la carrosserie furent modifiés pour la version en production, tout en conservant la forme d’origine conçue par Ghia. Toute la mécanique de la Karmann Ghia, baptisée « Type 14 » en interne, provenait de la Coccinelle et toutes les améliorations futures apportées au véhicule en vogue furent exécutées fidèlement.

 

En fin de compte, le rêve d’une décapotable de Wilhelm Karmann devint également réalité. Lors d’une autre présentation en interne, le cabriolet toujours conçu par Luigi Segre et son équipe fit sensation. La production du cabriolet dérivé fut lancée en 1957. Au moment de l’arrêt de la production de la Karmann Ghia en 1974, 362 601 coupés et 80 881 cabriolets étaient sortis de la chaîne de production. Tout comme la Coccinelle, la « Coccinelle version sport » a connu un succès hors pair.

 

Le prototype coupé unique, qui a toujours dû se passer de moteur, ne fait pas partie de la collection publique de Volkswagen Osnabrück. Il peut cependant être admiré en dehors de l’usine en de rares occasions, notamment pendant le 5ème Concours d’élégance Schloss Bensberg Classics (du 6 au 8 septembre). La Golf Cabriolet, les Porsche Boxster et Cayman, et la Volkswagen XL1 sont les modèles actuellement produits par Volkswagen Osnabrück GmbH.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.