La Mercedes AMG GT 2015, un aspirateur à gonzesses?

mercedes-amg-gt-2015Après la fameuse SLS développée et  présentée par la division sportive de Mercedes à Affalterbach, c’est au tour de l’AMG GT de se dévoiler au grand jour et en 1ere mondiale au même endroit, comme sa grande sœur.

Comme promis, sous le capot de la belle, on retrouvera donc le fameux V8 4,0 l à deux turbos développant les 462 chevaux pour la version GT. Le moteur est déjà visuellement fascinant mais c’est en entendant sa mélodie que l’on craque indéniablement. Malgré les 2 turbos, le bruit du moteur reste des plus agréables à étendre. Ce son rocailleux laisse tout de suite pensé à la puissance du bolide et donne irrésistiblement envie de l’essayer.mercedes-amg-gt-2015_20Grâce à un arbre de transmission réalisé en fibre de carbone toute la puissance du moteur est transmise au train arrière et couplé à la Speedshift (la boîte de vitesse  à double embrayage et à sept rapports), les performances de l’AMG sont portées à leur paroxysme. Cette ingénieuse configuration permet notamment d’avoir un centre de gravité relativement bas et un rapport puissance/poids idéal pour booster les facultés du bolide.

En ce qui concerne son poids, la version GT affiche 1540 kg sur la balance. La GTS quant à elle prend juste 30 kg de plus soit 1570 kg. Leur poids relativement raisonnables a été obtenu grâce à l’usage d’aluminium et de fibre de carbone dans la composition du toit du châssis et de la carrosserie. Avec son moteur et son poids, l’AMG GT parvient à effectuer le 0 à 100 en seulement 4 secondes pour une vitesse maximale de 304 km/h. La version GTS parvient quant à elle à abattre le 0 à 100 en  3,8 secondes pour atteindre une vitesse max de 310 km /h.

Esthétiquement parlant, elle est différente de la SLS mais conserve de tout même un air de famille qui n’est pas pour déplaire. Là où elle se démarque de sa grande sœur c’est au niveau de ses rondeurs. Plus généreuses, elles lui donnent un air plus sensuel accentué par ses phares obliques à l’avant, ses larges ailes et les courbes de son toit. Même si elle un peu plus « mignonne »  que la SLS, certaines caractéristiques la rapproche de cette dernière notamment le capot démesurément long,  l’empattement ou encore, les porte-à-faux très réduits.mercedes-amg-gt-2015_21À l’intérieur, la finition est irréprochable. Le design est quant à lui à la hauteur d’une voiture de sport digne de ce nom. La planche de bord intègre 6 bouches d’aérations dont les 4 au centre et 2 sur les côtés. L’écran quant à lui se retrouve juste au-dessus des 4 entrées d’airs centraux.  Le seul inconvénient c’est qu’on se sent vite à l’étroit. En effet, la transmission qui traverse l’habitacle prend beaucoup de place en hauteur tout comme en largeur. On pourra cependant fermer les yeux sur ce détail quand on regardera du côté de la console présente sur ce tunnel de transmission qui comptera 8 boutons disposé 4 par 4 sur deux lignes de chaque côtés. Le rendu est tout de même réussit.mercedes-amg-gt-2015_23Pour mieux apprécier les formes de cette nouvelle AMG GT et se rendre compte de son potentiel de séduction, rendez-vous donc au Mondial de Paris, début octobre. Il faudra cependant attendre 2015 avant de pouvoir l’acquérir et profiter de ses performances.mercedes-amg-gt-2015_24 mercedes-amg-gt-2015_25 mercedes-amg-gt-2015_22

 

 

Un commentaire à propos de “La Mercedes AMG GT 2015, un aspirateur à gonzesses?

Laisser un commentaire