La Golf Sportsvan. Digne héritière du monospace « plus » de Volkswagen.

Volkswagen golf sportsvan plus 5Il y a du progrès, et cela se voit ! Elle est plus haute, plus spacieuse, et pourtant elle reste compacte. Si vous étiez fan de la Golf VII, vous trouveriez votre bonheur, avec cette nouvelle familiale de la marque. Elle vient donc s’aligner avec le Scénic de Renault et la 3008 de Peugeot ou encore la Classe B de Mercedes. Voyons de suite ce qu’elle nous réserve.
Le principal atout de la Golf Sportsvan, c’est qu’elle dispose de plus d’espace à l’intérieur. Elle est aussi plus flexible et l’on remarquera tout de suite la position de conduite surélevé qu’elle offre. Extérieurement on retrouve les traits caractéristiques d’une golf avec les formes géométriques presque carrées qui ont su faire son charme de toujours.
Par rapport à la Golf VII, elle est donc plus longue de 14 cm, et en matière de hauteur, elle la dépasse de 10 cm. La différence se verra surtout dans l’habitacle. On constatera tout de suite le gain d’espace, dû à l’ingénieuse disposition de tous les éléments intérieurs de la voiture. Tout d’abord il y a la planche de bord relativement plane qui améliore agréablement la visibilité, idéal en milieu urbain. Tout est plus accessible et à portée de main.

Volkswagen golf sportsvan plus 13

On remarquera rapidement le côté pratique et l’excellente ergonomie qui permettra aux occupants de trouver en deux trois temps mouvement la position idéale une fois installée dans les sièges. Ici, même l’accoudoir est ajustable en longueur et en hauteur. Côté espaces de rangement, il n’en manque pas. Pour ce qui est de l’écran central, celui-ci est nettement bien plus visible, bien positionné en hauteur sur la façade centrale.

Le coffre gagne également en volume. 590 litres soit 76 litres de plus que celui de la Golf plus. L’on notera également que la capacité de celui-ci peut être augmentée jusqu’à 1520 litres du plafond jusqu’en dessous du cache bagages. Il sera aisé de transporter de gros colis en effectuant des gestes relativement simples comme le réglage de l’inclinaison des dossiers et en se passant des assises pour bénéficier d’un plancher plat.
Côté motorisation, le Sportsvan propose une nouvelle gamme de moteurs diesel et essence équipés du système Start-Stop. Turbocompressés, ces moteurs affichent une consommation moyenne de 3,6 litres aux 100 pour 95 g de CO2 par kilomètre. Vous aurez Volkswagen golf sportsvan plus 8donc le choix entre la 1,2 TSI 85 chevaux en boîte manuelle, la 1,4 TSI 125 chevaux sans oublier la 1,4 TSI 150 chevaux, en version essence. Pour les diesels, le 1,6 TDI 90 chevaux BVM5 vous procurera des performances satisfaisantes. Si vous souhaitez cependant plus de puissance, le 1,6 TDI 110 chevaux vous conviendra parfaitement. Ce dernier était disponible en BVM5 et DSG7.
Pour la tenue de route, elle reste des plus appréciables. La plateforme MQB sur laquelle se base le Sportsvan est très résistante et lui confère à la fois rigidité et légèreté, malgré des suspensions un peu fermes. Elle reste quand même très maniable et ce, même dans les courbes rapides.
Et les gadgets ?
Pas de souci à avoir, car là aussi, l’on aura droit à ce qui se fait de mieux : le tempo mat radar, le freinage multi-collision, le témoin de somnolence, le volant chauffant, ou encore le système anti-collision à basse vitesse et même l’alerte au franchissement qu’on retrouvait sur la Golf VII. Le tout associé à une finition très réussie, à un design extérieur bien pensé, à une modularité et une habitabilité des plus satisfaites fait de ce monospace une assez bonne réussite pour le constructeur Allemand.

 

Laisser un commentaire