Défaut d’assurance auto en 2019 : Que risquez-vous ?

Vous le savez certainement : avant de pouvoir circuler, votre auto doit obligatoirement être assurée. Eh oui, la loi l’impose. Plus précisément, cela est stipulé à l’article L211-1 du Code des Assurances. Ainsi, rouler sans assurance constitue un délit ; délit pour lequel, des sanctions, parfois très lourdes, sont prévues. En 2019, quelles sont ces sanctions pour défaut d’assurance auto ? Aujourd’hui, on fait le point.

Défaut d’assurance auto : un délit aux lourdes conséquences

Avant tout, rappelons que si vous êtes en défaut d’assurance auto, et que causez un accident de la route, vos victimes seront indemnisées par le FGAO (fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages). Pour vous par contre, cela sera une toute autre histoire… Effectivement, en cas d’accident grave avec dommages corporels ou dégâts matériels causés à autrui, c’est vous qui devrez payer de vos poches… Vous devrez par exemple payer vous-même vos soins, en cas de blessures. Par ailleurs, vous serez dans l’obligation de rembourser le FGAO pour les indemnisations que ce dernier aura versées aux victimes de l’accident. Or, il faut savoir que parfois, les sommes engagées peuvent être très importantes. Ainsi, selon les cas et votre situation, vous pourriez vous retrouviez à devoir payer des mensualités (prélevées sur vos revenus) et ce, pour une durée qui pourrait s’avérer très longue.

En outre, sachez qu’être en défaut d’assurance auto est aussi sévèrement puni par la loi. Pour cause, cette dernière prévoit une amende de 3.750 euros pour tout conducteur pris à rouler sans assurance. En plus de cela, une suspension de permis ou encore la confiscation du véhicule peuvent également faire partie des sanctions prononcées. Il est par ailleurs à noter que depuis le 1er avril 2017, un défaut d’assurance auto peut désormais être sanctionné d’une amende forfaitaire de 500 euros. Minorée à 400 euros si vous la payer dans les 15 jours, celle-ci sera cependant majorée à 1.000 euros en cas de non-paiement dans les 45 jours. Vous imaginez-vous les conséquences de telles sanctions sur votre quotidien ?… Eh oui, cela pourrait faire de votre vie un véritable enfer.

Vous n’êtes pas couvert ? Souscrivez une assurance auto au plus vite !

Vous l’aurez compris, quelles que soient les raisons, se passer d’assurance auto sera donc tout, sauf une bonne idée. Aussi, pour éviter les problèmes et les sanctions prévues notamment par l’article L 324-2 du code de la route, on vous conseille fortement d’assurer votre véhicule. Pour ce faire, rien de plus facile : rendez-vous tout simplement sur la toile. Effectivement, vous pourrez y trouver de nombreux assureurs. Toutefois, avant de d’en choisir un, on vous recommande de faire usage d’un comparateur assurance auto. En effet, grâce à ces outils pratiques et très faciles d’utilisation, pourrez rapidement, comparer les tarifs proposés par les professionnels du domaine. Ainsi, vous pourrez trouver plus aisément l’assurance la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Pour rappel, une assurance « responsabilité civile » (couvrant les dommages corporels et matériels causés à un tiers en cas d’accident) est la protection minimale imposée par la loi. Néanmoins, si possible, on vous recommande d’opter pour une « assurance tous risques ». Effectivement, c’est la seule qui pourra couvrir votre véhicule, même en cas d’accident responsable. Bien que plus coûteuse, vous verrez en outre qu’elle pourra vous être d’une grande aide au cas où un drame ou un sinistre surviendrait… Pour finir, sachez que depuis janvier 2019, la lutte contre la non-assurance auto s’est beaucoup intensifiée. Aussi, un dernier conseil : après avoir souscrit une assurance, veillez à toujours avoir avec vous, votre attestation et votre certificat d’assurance. Le cas échéant, vous pourrez en effet être sanctionné d’une amende forfaitaire de 35 euros, et de 135 euros en cas de non-présentation des documents dans le 5 jours suivants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.