Coup de gueule : le malus automobile de nouveau en hausse

Oui, le barème du bonus-malus va sans doutes être durci. Toi qui veux acheter une grosse allemande sportive, tu devais déjà payer ton malus. Toi qui veux simplement acheter un monospace pour tes enfants, tu vas devoir le payer aussi désormais. Tais toi et roule. 

Malus et manipulation d’échelle

Le système du bonus-malus est une idée qui, sur le papier, me semble bonne. Faire payer (un peu plus) celles et ceux qui choisissent une voiture plus polluante n’est pas LA bonne idée, mais faire un « cadeau » à ceux qui choisissent une voiture écologique, d’accord. Je pense avoir le droit de rouler en Mustang ou en GT-R, mais l’Etat croit bon de me faire payer, moi, pollueur. Allez, j’accepte. Avec en toile de fond une volonté écologique farouche (sic !), le gouvernement de l’époque expliquait que le système allait évoluer au fil du temps, pour s’adapter aux évolutions du marché. Le bonus-malus doit en effet suivre la baisse moyenne des émissions de CO2 pour rester « cohérent ». Là encore, je suis sympa, je prends cet acte écologique et engagé pour une bonne parole.

Malheureusement, la ré-évaluation vue en 2012 a déjà montré les limites du système : les montants des bonus et des malus ont été fortement revus, les taux de CO2 modifiés pour limiter les modèles éligibles à la prime… Trop ? Il ne s’agit plus maintenant de proposer un dispositif juste, mais de retrouver l’équilibre. Et oui, avec ce cadeau financier, nombreux sont les français à acheter des voitures à 3 cylindres, 1,2 litres ou avec des badges « Eco » je ne sais quoi. Par contre, des amateurs de sportives pour le week-end, des rouleurs en BMW Série 5 ou 7, il y en a de moins en moins… Résultat, le malus payé par les pollueurs ne compense pas le bonus donné aux écologistes. Voila pourquoi, avec le nouveau barème, des monospaces pourtant pas si gloutons pourraient se retrouver sanctionnés à coup de malus. Tais toi papa, et roule.

 

bonus malus

bonus malus écologique

Le seuil des 136 grammes de CO2/km, au dessus duquel le malus est présent, est déserté. 42% de baisse des ventes sur le premier semestre de l’année 2013. Voila pourquoi désormais, le beau discours écologique est mis de coté. Le but est de remettre à zéro les comptes. Pour cela, me malus, plafonné actuellement à 6000€ (si si) pourrait passer à 8000€. Que l’on ne s’y méprenne pas. Je suis conscient du bienfait de rouler dans une voiture plus « écologique », tant pour la planète que pour notre santé. Je constate simplement que désormais, en vertus d’écologie, le plaisir automobile, et l’achat d’une voiture « malusée » pourra coûter le prix de l’auto, auquel il faudra ajouter celui d’une Matiz… Tais toi, et roule.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.