Comment bien choisir son assurance auto ?

Comment choisir une bonne assurance automobile ? Une bonne assurance auto c’est surtout une assurance adaptée à son profil de conducteur. Pour bien choisir son assurance auto, il faut tout d’abord définir ses besoins et comparer les différentes offres des assureurs (assurance au tiers ou tous risques). Voici quelques pistes de réflexion pour bien choisir votre assurance auto.

Voiture neuve ou d’occasion : quelle formule choisir ?

Voitures d’occasions : préférez plutôt l’assurance au tiers

L’assurance au tiers est une garantie responsabilité civile. C’est le minimum obligatoire imposé par la loi. Elle couvre les dommages corporels et matériels causés à des tiers (y compris les passagers) par le conducteur responsable.

Le conducteur de la voiture n’est donc pas assuré pour les dommages qu’il cause à lui-même ou à son véhicule. En cas d’accident responsable, la facture peut être lourde. Vous supportez par exemple les frais de réparations de votre voiture.

C’est l’assurance la moins coûteuse, idéal pour les petits budgets et les voitures de faible valeur, comme une occasion non récente ou avec un kilométrage élevé. Elle est généralement déconseillée si vous êtes propriétaire d’une voiture neuve. Il est alors préférable de souscrire une assurance tous risques (véhicules neufs ou voitures d’occasion récentes).

Voitures neuves ou occasions récentes : préférez l’assurance tous risques

L’assurance tous risques comprend la responsabilité civile pour les dommages causés aux tiers, mais également les dommages matériels ou corporels causés au conducteur et à son véhicule (vol, incendie…), quelle que soit la nature de sa responsabilité dans l’incident.

En cas d’accident responsable ou non, tout est pris en charge par votre assurance. Elle est particulièrement conseillée lorsque le véhicule est neuf ou très récent.

Des garanties et des services selon vos besoins

Les assureurs s’adaptent au marché et modulent leur offre en fonction des besoins réels des automobilistes. Ils proposent des garanties supplémentaires, comme des services utiles en cas d’incident.

La garantie « vol, incendie et bris de glace » ou la garantie « catastrophe naturelle » peuvent par exemple être souscrites pour compléter l’assurance au tiers. C’est ce que la pratique appelle l’assurance au « tiers + ». Cela augmente le coût de la cotisation mais c’est un bon compromis entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques.

Les assureurs proposent également des services optionnels. Ils augmentent le coût de la cotisation mais peuvent s’avérer très utiles en cas d’incident. Certains assureurs automobiles comme Groupama proposent le service « prêt d’une voiture » pendant la durée de réparations ou l’assistance « panne en bas de chez vous ». À méditer lorsque vous êtes très dépendant d’un véhicule (pour aller au travail par exemple).

Quelques pistes pour réduire sa cotisation

Plusieurs situations à connaître permettent de diminuer sa cotisation annuelle comme par exemple :

  • si vous êtes jeune conducteur et que vous avez passé votre permis après une conduite accompagnée ;
  • si vous roulez avec un véhicule hybride ou électrique ;
  • si vous roulez peu : les assureurs proposent de réduire leur cotisation si vous n’allez pas au-delà d’un certain nombre de kilomètres par an. Par exemple, Groupama propose un forfait de 8 000 km/an pour bénéficier de son offre « Petit rouleur ». Ce type d’offre permet de réduire le coût de sa cotisation jusqu’à 20 %.

Comparer les tarifs, les garanties et les franchises !

Il existe plusieurs comparateurs d’assurance en ligne. Vous pouvez ainsi comparer les tarifs des assurances auto des principaux assureurs. Vous vous rendrez compte qu’une cotisation peut aller du simple au double.

Mais soyez vigilants, les garanties peuvent être très différentes d’un assureur à l’autre, comme par exemple MetLife (étendue de la garantie, conditions de sa mise en œuvre, plafonds, etc.). Par exemple, certaines assurances peuvent exclure des garanties indispensables de la formule de base comme la garantie corporelle du conducteur afin de proposer des tarifs très attractifs.

De même, une cotisation très alléchante cache généralement une franchise importante. Il faut souvent arbitrer entre le coût de la cotisation et le coût de la franchise.

Laisser un commentaire