Combat contre les revendeurs de pièces détachées à la sauvette

En voyant la hausse de cette vile méthode qui consiste à se faire de l’argent sur le dos d’autrui en volant les pièces de voitures, le gouvernement a décidé de prendre les choses en main ! Il axe ainsi certaines mesures sur la traçabilité des voitures et des pièces détachées, sur un meilleur contrôle des transactions de pièces détachées notamment sur internet et enfin sur l’intensification des contrôles de plaques d’immatriculations.

catalyseur-voiture

Primo, les constructeurs d’engins de chantiers ou agricoles devront dorénavant apposer sur leurs engins un numéro de série de 17 caractères. Deuzio, les services de police auront des lecteurs électroniques pour vérifier si ces numéros ont été falsifiés ou pas, ainsi qu’un renouvellement du dispositif permettant de savoir si les plaques d’immatriculations sont celles de voitures volées ou non. Tertio, une attention plus particulière sera accordée aux sites de ventes sur internet.

De plus, les chiffres montrent que les vols de pots catalytiques ont augmentés considérablement, passant de 80 en 2012 à 1280 en 2013! Et pourquoi cela ? Il y aurait à l’intérieur de l’or et du platine (des métaux précieux), ce qui les classent au rang de produits dangereux mais très convoités. Jusque là, les vols de roues, de rétroviseurs, de sièges de véhicules familiaux étaient chose courante mais aurait on penser un jour qu’on volerait des catalyseurs? On peut alors se demander à quand une traçabilité pour ces pièces d’échappement ?!

Les assurances recommandant à leurs clients de s’équiper d’alarmes plutôt que d’attendre des mesures politiques.

Laisser un commentaire