Chez Honda, l’aventure continue avec la nouvelle VFR800F

Honda VFR800F 040Si l’on s’imaginait vraiment que Honda mettrait fin à la production de cette magnifique machine, nous faisons fausse route. Cette année, Honda lance donc une nouvelle version de sa VFR800. De nombreux changements ont été apportés, et le résultat n’est pas si mal. Elle est donc loin d’être démodée et elle plaira surement aux fans de la marque !

La VFR800 qu’on imaginait arrivée en fin de carrière, face à l’arrivée annoncée de la VFR1200F, ne quittera pas encore la scène. Honda décide de lui donner un second souffle. Il s’agit tout de même de la plus emblématique des modèles « sport-tourisme » de la marque.


La belle enfile donc une nouvelle robe. Côté carénage, Honda joue la carte de la sobriété. On remarquera tout de suite les surfaces pleines avec très peu de traits. Le radiateur a même été retiré des flancs pour aller se placer à l’avant du moteur. Plus besoin des prises d’air sur le côté donc.
À l’avant, des changements ont également été apportés à l’optique de la moto. La forme des feux en X constituera l’une de ses particularités les plus visibles et ses nouveaux feux à LED lui confèrent une ligne aérodynamique assez prononcée. Avec un guidon plus rapproché et remonté de 13 mm, le confort du pilote sera optimisé en offrant une position de conduite plus droite. Elle se voit aussi équipée de poignées chauffantes (de série) et d’un contrôle de traction activé par les nouveaux boutons installés sur le Commodo de gauche. Le nouveau tableau de bord, assez réussi, affiche tout ce qu’il faut et combine à la fois sport et tourisme. On y retrouvera donc le compte-tours, les jauges, la consommation, la température, l’heure, mais aussi une nouveauté : un indicateur de rapport engagé…

Elle est également équipée de nouvelles jantes, malheureusement cachées par l’échappement unique situé en bas à gauche, remplaçant le double échappement anciennement placé sous la selle. On remarquera aussi les étriers de freins classiques qui viennent avec le nouvel ABS à la place du freinage combiné avant et arrière. Côté motorisation, la VFR800F roulera avec un V4 de 782 cm³ à 106 chevaux. Le nouveau VTEC de l’engin s’enclenchant vers 65000 tours minute, est très discret mais laisse cependant ressortir une sonorité des plus agréables à entendre.
Cette nouvelle version privilégie un peu moins le côté tourisme au profit d’un comportement plus sportif. Elle reste cependant facile à manier, très stable et offre une prise en main assez simple. Seuls points négatifs : l’intégration des nouveaux boutons au guidon qui aurait pu être mieux soignée, le petit saute vent qui ne protège pas assez mais aussi la complexité de selle ajustable…
La VFR nouvelle version a tout de même de quoi séduire et elle reste une machine très polyvalente qui aura encore de longues aventures à vivre.

Laisser un commentaire