Assurance Scooter 50cc : Quelles sont vos obligations ?

Comme tout véhicule à moteur, pour pouvoir circuler, un scooter de 50cc doit obligatoirement être assuré. Voici donc tout ce qu’il faut savoir en matière d’assurance scooter 50cc ; de quoi éviter de vous exposer à des pénalités.

Quelles sont les conditions pour pouvoir souscrire une assurance scooter 50cc ?

Avant tout, sachez que si vous souhaitez conduire un scooter 50cc, il faut que vous soyez âgé de plus de 14ans. En fait, pour faire simple, si vous êtes né avant le 31 décembre 1987, vous pourrez conduire un scooter 50cc, et ce, sans avoir de permis spécifique. Par contre, si vous êtes né après le 1er janvier 1988, vous devrez être titulaire du brevet de sécurité routière (BSR). Et si vous venez tout juste d’avoir 14 ans, il vous faudra son équivalent à savoir : le permis AM.

NB : Le permis AM, vous pourrez l’obtenir, après avoir suivi une formation de 7h.

Quel que soit votre âge, retenez ceci : pour pouvoir conduire votre engin, une assurance pour scooter 50cc restera pour vous, une obligation légale. Ainsi, dans tous les cas, vous devrez souscrire une assurance moto au tiers : garantie minimale obligatoire de toute assurance scooter 50cc. Avec cette garantie, les dommages corporels et matériels que vous pourriez faire subir à un tiers seront couverts ; ce qui pourra déjà vous éviter bien des ennuis… Bien sûr, une assurance scooter 50cc comportera des garanties facultatives. A vous alors de choisir celles qui pourraient répondre au mieux à vos besoins.

Si nécessaire, vous pourrez opter pour des garanties contre le vol, l’incendie ou encore les dégradations… Si votre scooter est neuf vous pourrez même envisager une assurance tous risques. Effectivement, c’est de loin, la meilleure manière de protéger votre bien. Toutefois pour éviter de payer trop cher, vous pourrez toujours songer à souscrire une assurance scooter 50cc au tiers, assortie de quelques garanties. Pensez notamment à garantie individuelle pilote (prise en charge des blessures que vous pourriez subir). Envisagez également la garantie dommages matériels (prise en charge des dégâts subis par votre deux-roues), ainsi que la garantie vol.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.